Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: des camions d'aide humanitaire attendus dans 7 villes assiégées

Une centaine de camions chargés d'aide se dirigent 17 février vers des villes assiégées de Syrie dans un climat de vive tension entre Damas et l'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura. Ici un camion du Croissant Rouge syrien à Douma, une banlieue de Damas.
Une centaine de camions chargés d'aide se dirigent 17 février vers des villes assiégées de Syrie dans un climat de vive tension entre Damas et l'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura. Ici un camion du Croissant Rouge syrien à Douma, une banlieue de Damas. REUTERS/Bassam Khabieh
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Après la ville assiégée de Madaya, d’autres localités syriennes encerclées par les forces de Bachar el-Assad vont bénéficier d’aides humanitaires. A la demande des Nations unies le régime de Damas a donné son accord pour acheminer de la nourriture et des médicaments vers sept localités. Selon le Croissant rouge syrien, 100 camions chargés d’aides iront vers ces villes assiégées.

Publicité

Alep, Syrie 15 février 2016.
Alep, Syrie 15 février 2016.

Les aides humanitaires acceptées par le régime de Bachar el-Assad seront distribuées aux quatre coins de la Syrie. A l’Est dans la région de Deir Ezzor, dans le Nord probablement dans la province d’Idlib, et dans le centre, près de la capitale.

Damas est entourée d’une multitude de villes et villages assiégés par le régime. Selon des rapports d’ONG, sur les 46 localités encerclées par les troupes de Bachar el-Assad en Syrie, une quarantaine seraient dans la région de Damas. Il y a Madaya, une ville  tristement connue comme celle qui subit le plus long siège en Syrie, plus de huit mois. Elle avait déjà reçu des aides humanitaires en janvier et s’apprête donc à en recevoir de nouvelles. Toujours autour de Damas, il y a aussi Modamia : dans cette ville les habitants vivent aussi une situation dramatique. Des photos d’enfants affamés diffusées par des militants de l’opposition circulent sur le net en permanence pour dénoncer cet état de siège.

L’émissaire spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura s’est entretenu mardi 16 février avec les responsables syriens. Damas a donc donné son accord. Un engagement est pris. Cent camions chargés d’aides iront vers sept localités syriennes pour porter secours aux civils.

Le Croissant Rouge syrien
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.