Accéder au contenu principal
Egypte

Egypte: l’écrivain Ahmed Naji condamné à deux ans de prison

Vue aérienne du Caire la nuit.
Vue aérienne du Caire la nuit. Gallo Images/Mike Copeland
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un tribunal correctionnel du Caire a condamné, samedi 20 février, un jeune écrivain égyptien à deux ans de prison ferme pour atteinte à la pudeur. Ahmed Naji avait publié dans un magazine littéraire en 2014 un chapitre de son roman qui contenait une scène avec des rapports sexuels.

Publicité

Avec notre correspondant au CaireAlexandre Buccianti

Ahmed Naji est parti du tribunal, menottes aux mains, directement en prison. Il purgera une peine de deux ans derrière les barreaux sauf si la cassation accepte son appel. Une décision qui ne peut intervenir avant plusieurs mois.

Des écrivains égyptiens célèbres avaient pourtant apporté leur soutien au jeune romancier qui avait été acquitté en première instance. La cour avait accepté l’argument selon lequel une scène sexuelle n’était pas de l’incitation à la débauche.

L’atteinte à la pudeur ou le mépris des religions sont des lois régulièrement utilisées depuis les années 70 contre les intellectuels par les islamistes alliés au pouvoir. C’est actuellement le cas des salafistes qui ont fait condamner plusieurs penseurs à des peines de prison.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.