Accéder au contenu principal
Arabie saoudite

L'Arabie saoudite veut diversifier son économie avec un vaste plan de réformes

Le vice-prince héritier Mohammed ben Salman est à l'origine du programme de réforme économiques «Vision 2030».
Le vice-prince héritier Mohammed ben Salman est à l'origine du programme de réforme économiques «Vision 2030». REUTERS/Saudi Press Agency/Handout via Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’Arabie saoudite approuve un vaste plan de réformes pour diversifier son économie et la rendre moins dépendante du pétrole dont les prix chutent depuis deux ans. Ce programme ambitieux intitulé « Vision 2030 », a été initié par le vice-prince héritier saoudien Mohammed ben Salman. Parmi les mesures phares, la création du plus grand fonds souverain au monde.

Publicité

L’Arabie saoudite veut diversifier ses investissements hors du secteur pétrolier qui souffre des prix bas de l’or noir. Pour cela, le royaume va créer un fonds souverain de 2 000 milliards de dollars, le plus puissant au monde.

Les actifs vont provenir notamment de la vente d’une partie du géant pétrolier saoudien Aramco. Riyad envisage de vendre en bourse moins de 5 % de la plus grande compagnie pétrolière du monde et récupérer ainsi plus de 100 milliards de dollars d’argent frais.

Pour l’heure, peu d’éléments sont disponibles sur la stratégie d’investissement de ce fonds. On sait juste qu’il vise à contrôler 10 % de la capacité d’investissements dans le monde. L’objectif du royaume est à terme de multiplier par six les revenus non pétroliers, augmenter la part du secteur privé dans le PIB du pays et réduire les subventions de l'Etat.

Le plan de réformes contient aussi un volet social ; par exemple le rôle des femmes dans le monde du travail devrait évoluer et le statut des travailleurs étrangers devrait s'améliorer.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.