Yémen

Yémen: l'ONU accuse tous les belligérants d'exactions contre les civils

Une mosquée soufie dévastée par le conflit yéménite à Ta'izz, dans le sud, le 30 juillet 2016. Aucune perte civile ce coup-ci, mais c'est loin d'être toujours le cas dans le pays.
Une mosquée soufie dévastée par le conflit yéménite à Ta'izz, dans le sud, le 30 juillet 2016. Aucune perte civile ce coup-ci, mais c'est loin d'être toujours le cas dans le pays. REUTERS/Anees Mahyoub

Au Yémen, les rebelles houthis et la coalition internationale menée par l'Arabie saoudite, qui soutient le gouvernement, sont accusés dans un rapport confidentiel rédigé par des experts onusiens de perpétrer des exactions contre les civils.

Publicité

« La majorité des victimes civiles sont des femmes et des enfants », détaille le rapport des Nations unies. Ces civils sont visés par les attaques de toutes les parties du conflit, précisent les experts de l'ONU.

L'organisation Etat islamique est concernée. Tout comme sa concurrente, al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa). Les deux groupes sont présents dans le pays, de plus en plus puissants.

Mais les Houthis, en lutte contre le gouvernement, sont aussi mis en cause. Les experts leur reprochent de se servir de la population civile comme bouclier humain. Les rebelles auraient ainsi dissimulé des combattants et des armes à proximité de civils.

La coalition menée par l'Arabie saoudite n'est pas épargnée cette fois-ci

Enfin, le gouvernement yéménite et son allié, la coalition internationale menée par l'Arabie saoudite, sont incriminés. Le 25 mai dernier, un raid aérien a tué six civils dans une maison, alors même que le lieu ne constituait pas un objectif militaire.

Le groupe d'experts de l'ONU continue d'enquêter sur trois autres raids de la coalition, qui pourraient avoir eu des conséquences similaires.

Ce rapport arrive quelque temps après une décision controversée survenue à l'ONU. Les Nations unies avaient décidé de retirer l'Arabie saoudite de la liste des pays responsables de la mort d'enfants lors de conflits armés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail