Accéder au contenu principal
Territoires Palestiniens

PayPal, eBay, Amazon: les Palestiniens protestent contre la discrimination

Le service de paiement en ligne PayPal ne reconnaît pas le système bancaire local, ce qui bride l'économie selon des hommes d'affaires palestiniens.
Le service de paiement en ligne PayPal ne reconnaît pas le système bancaire local, ce qui bride l'économie selon des hommes d'affaires palestiniens. ERIC PIERMONT / AFP
Texte par : Nicolas Ropert
3 mn

Les responsables palestiniens ont écrit à l’entreprise américaine PayPal pour réclamer le droit eux de pouvoir eux aussi payer en ligne avec cet outil de transaction financière très utilisé dans le monde. Les Palestiniens en sont privés, ce qui bride l’économie palestinienne.

Publicité

de notre correspondant à Ramallah,

Hanan Ashrawi, déléguée à la culture au sein de l’Organisation de libération de la Palestine, a interpellé Dan Schulman, directeur de PayPal. Elle se fait ainsi le relais d’un certain nombre d’entrepreneurs palestiniens qui ont écrit la semaine dernière au PDG américain. Ces derniers se plaignent de ne pas pouvoir utiliser l’outil de paiement en ligne.

Le système bancaire palestinien n’est pas reconnu par la société américaine. « Cela empêche notre développement », plaident les hommes d’affaires palestiniens. Impossible de faire payer les applications pour mobile, par exemple, via PayPal. Le développement dans le domaine des nouvelles technologies palestiniennes en est donc ralenti. Pour Hanan Ashrawi, l’attitude de PayPal est tout simplement discriminante.

PayPal est pourtant accessible dans la région, notamment en Israël, et c’est bien cela qui énerve les Palestiniens. Un citoyen avec un compte dans une banque israélienne pourra utiliser PayPal, mais ce n’est pas le cas s’il est dans une banque palestinienne. Sur les réseaux sociaux, les Palestiniens ont lancé le mot-dièse #PayPal4Palestine. Une expression reprise des centaines de fois, notamment sur le site de micro-blogging Twitter. Certains internautes affirment même vouloir boycotter la firme si les Territoires palestiniens ne sont pas ajoutés.

L’autre difficulté : la livraison des achats

Cette discrimination est incompréhensible, d’autant plus que PayPal fonctionne dans l’immense majorité des Etats, y compris la Somalie ou le Yémen, écrit le groupe d’entrepreneurs palestiniens. Le système bancaire palestinien est contrôlé et fiable, écrivent-ils. Il n’y a donc aucune raison d’être ainsi exclu, selon eux.

Mais les restrictions des achats sur Internet dépassent de loin ce seul cas. Il est impossible pour un Palestinien de faire ses courses en ligne. Car les grands sites comme Amazon ou eBay empêchent eux aussi les achats que souhaiteraient faire les Palestiniens sur leur site. On revient à cette impossible reconnaissance bancaire. Les cartes bleues palestiniennes ne sont pas acceptées par ces mastodontes américains.

L’autre difficulté, si jamais ce premier problème était résolu, c’est la livraison. Il y a bien une Poste palestinienne créée après les accords d’Oslo en 1994, mais c’est Israël qui contrôle les frontières palestiniennes. Les délais et les vérifications imposés par l’Etat hébreu ont découragé les sites de commerce électronique à livrer dans les territoires palestiniens.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.