Irak

Irak: des enfants recrutés par des milices pro-gouvernementales selon HRW

Les civils, qui ont fui al-Shirqat en raison de la violence du groupe Etat islamique, se réunissent à la périphérie de al-Shirqat au sud de Mossoul, le 26 juin 2016.
Les civils, qui ont fui al-Shirqat en raison de la violence du groupe Etat islamique, se réunissent à la périphérie de al-Shirqat au sud de Mossoul, le 26 juin 2016. REUTERS/Stringer
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Irak, des enfants sont recrutés dans des camps de déplacés par des milices pro-gouvernementales. C’est ce qu’affirme l’ONG Human Rights Watch.

Publicité

Selon HRW, des milices tribales sunnites sont allées dans des camps de déplacés au nord de Mossoul. « Les gens venaient volontairement, ce n’était pas sous la menace. Elles ont rassemblé plus de 250 personnes, adultes et enfants, particulièrement dans un des camps », raconte Bill Van Esveld, de Human Rights Watch, qui était sur place dans le nord de l’Irak la semaine dernière.

« Cela s’est passé le 14 août, poursuit-il, mais selon nos informations cela arrive régulièrement dans les camps de déplacés de cette zone. Leur but, c’est de grossir les rangs de ces milices qui vont participer à la bataille de Mossoul, une offensive majeure qui devrait se tenir d’ici la fin de l’année. Nous sommes très inquiets : on le sait, l’organisation Etat islamique a recruté des enfants, et c’est révoltant, mais il pourrait y a voir des enfants qui combattent des deux côtés lors de cette bataille, à moins que des directives claires soient émises. »

Selon HRW, si le gouvernement n'est pas au courant de cette situation, « et bien il devrait la connaître, parce que certains membres des milices nous ont dit que leurs salaires venaient de Bagdad… Une autre personne nous a dit que dans certains cas les miliciens n’étaient pas seulement sous le commandement de l’armée irakienne, mais en portaient aussi l'uniforme. Donc c’est un véritable problème non seulement pour les milices qui doivent prendre des mesures, mais aussi pour le gouvernement de Bagdad. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail