Egype / Arabie saoudite

Les relations entre Le Caire et Riyad sont-elles en train de se détériorer?

Après la suspension de la livraison par l'Arabie saoudite, l'Egypte s'est mis en quête de pétrole.
Après la suspension de la livraison par l'Arabie saoudite, l'Egypte s'est mis en quête de pétrole. REUTERS/ Ali Jarekji
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La compagnie pétrolière saoudienne Aramco a suspendu ses livraisons de 700 000 tonnes de carburant à l'Egypte prévues pour le mois d'octobre. La décision saoudienne intervient à la suite du vote de l'Egypte en faveur de la résolution russe sur la Syrie au Conseil de sécurité.

Publicité

Avec notre correspondant au Caire,  Alexandre Buccianti

Une détérioration des relations où l'on est passé des paroles aux actes. La tension avait commencé à monter entre les Egyptiens et les Saoudiens au mois d'avril. Beaucoup d'Egyptiens avaient en effet mené campagne, par des manifestations et sur les médias sociaux, contre la remise à l'Arabie saoudite de deux îles situées à l'entrée du golfe d'Aqaba en mer Rouge. Même si la campagne a été réprimée par le pouvoir égyptien qui a procédé à un millier d'interpellations, les échanges acerbes avaient commencé sur les médias des deux pays.

Avec le vote par Le Caire en faveur d'un projet de résolution russe au Conseil de sécurité demandant notamment le départ des membres du Front Fateh al-Cham de l'est d'Alep, Riyad a estimé avoir été poignardé dans le dos par le pouvoir égyptien. Le Front Fateh al-Cham est considéré comme faisant partie de l'opposition acceptable par Riyad, mais comme un groupe terroriste par la Russie et donc par Le Caire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail