Syrie

Syrie: les anciens quartiers rebelles d’Alep-Est minés et dévastés

Une école détruite dans la vieille ville d'Alep, le 17 décembre 2016.
Une école détruite dans la vieille ville d'Alep, le 17 décembre 2016. REUTERS/Omar Sanadiki

Trois jours après l’annonce par l’armée syrienne du contrôle de toute la ville d’Alep, l’ancien fief des rebelles dans les quartiers-est de la deuxième ville de Syrie reste interdit à la population. Les images diffusées par les médias montrent des scènes de désolation.

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Dépôts de munitions, entrepôts, écoles, bâtiments publics : avant de partir, les rebelles ont tout miné, ou presque. Les artificiers russes et syriens sont à pied d’œuvre dans les quartiers de Salaheddine, Mashhad, Ansari et les autres.

L’ancien réduit reste une zone très dangereuse pour les civils et les pillards. Samedi 24 décembre, 2 personnes ont été tuées et 33 autres blessées dans l’explosion d’un dépôt de munitions, installé dans une école du quartier de Sukkari.

Avant de partir, les insurgés n’ont pas eu le temps d’incendier tous les dépôts. La télévision panarabe al-Mayadeen, proche de la Syrie et de l’Iran, a diffusé des images d’armes et de munitions de tous calibres, abandonnées sur place. D’autres dépôts contiennent des tonnes de vivres et d’aide humanitaire. Il est clair que les rebelles étaient équipés pour soutenir un long siège.

Plusieurs jours de déblaiement et de déminage à prévoir

Les destructions sont immenses. Presque aucun immeuble n’a été épargné par quatre années de bombardements, de raids et de combats. Les rues, dévastées, sont jonchées de gravats. Des artères sont bloquées par des remblais de terres et des barricades. Partout, des véhicules tout terrain ou des camionnettes calcinés. Dans la cour intérieure d’un immeuble, les images montrent des mortiers abandonnés par les rebelles.

Il faudra plusieurs jours de déblaiement et de déminage avant que les Aleppins ne puissent se rendre dans les quartiers-est.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail