Gaza

Le ras-le-bol des Gazaouis face à la pénurie d’électricité

Une échoppe éclairée par un groupe électrogène à Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza, le 11 janvier 2017.
Une échoppe éclairée par un groupe électrogène à Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza, le 11 janvier 2017. REUTERS/Mohammed Salem

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté, ce jeudi, dans le camp de réfugiés de Jabalia. Un rassemblement qui s'est soldé par des affrontements avec les forces de sécurité du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir dans ce territoire palestinien. Deux journalistes ont été frappés ou menacés. D'autres manifestations avaient déjà eu lieu ces derniers jours : et à chaque fois, les Gazaouis protestent contre la pénurie d'électricité.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

Habituellement, les Gazaouis peuvent bénéficier de 8 heures d'électricité par jour. Mais depuis quelques semaines, ils n'en ont plus que quatre. Et beaucoup en sont réduits à s'éclairer à la bougie et se chauffer au bois.

Les causes de cette pénurie sont multiples. L'enclave palestinienne ne dispose que d'une seule centrale, vieillissante et endommagée par des bombardements israéliens en 2006. La population dépend donc en grande partie des importations d'Israël et d'Egypte pour son alimentation en courant. Mais avec le froid hivernal, la demande a explosé ces dernières semaines. Et la pénurie a été accentuée par une rivalité entre les deux factions palestiniennes, Hamas et Fatah, sur le paiement de taxes sur le combustible.

Crainte de pénuries alimentaires

L'émissaire des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient appelle au respect du droit à manifester et demande à toutes les parties de dialoguer pour trouver une issue « immédiate » à cette crise. La crainte est désormais que commerces et boulangeries soient affectés par cette pénurie et tournent au ralenti, et que près de deux millions d'habitants de ce territoire sous tension peinent à trouver des aliments de base.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail