Accéder au contenu principal
Irak

Irak: des substances chimiques découvertes dans l'université de Mossoul

Un bâtiment de l'université de Mossoul ravagé par les combats entre le groupe EI et l'armée irakienne, le 14 janvier 2017.
Un bâtiment de l'université de Mossoul ravagé par les combats entre le groupe EI et l'armée irakienne, le 14 janvier 2017. REUTERS/Ahmed Saad
Texte par : RFI Suivre
2 mn

De violents affrontements étaient en cours samedi, pour la deuxième journée consécutive, entre des unités spéciales de l'armée irakienne et les jihadistes de l'Etat islamique sur le campus de l'université de Mossoul. Les forces irakiennes ont découvert sur les lieux des substances chimiques utilisées par le groupe EI pour fabriquer des armes.

Publicité

C'est en fait dans le campus de l'université de Mossoul que l'armée irakienne aurait mis la main sur des substances chimiques avec lesquelles on peut fabriquer des armes chimiques. Un officier de l'armée irakienne est formel sur ce point. Selon les Nations unies, les jihadistes se sont emparés dans l'université de matériaux nucléaires destinés à la recherche scientifique, lors de la chute de Mossoul à la mi-2014.

L'Etat islamique a par ailleurs déjà utilisé du gaz moutarde lors de plusieurs attaques, en Irak et en Syrie, selon des habitants, des ONG des droits de l'homme et les autorités américaines. Contrôler l'université de la ville procure un avantage stratégique considérable.

Cela permettrait aux forces spéciales irakiennes de progresser plus vite en direction du Tigre, d'où elles pourraient ensuite lancer des attaques contre la partie ouest de la ville, toujours aux mains de l'organisation EI.

Commencée à la mi-octobre, l'offensive des forces irakiennes sur Mossoul s'est concentrée sur les quartiers de la ville situés à l'est du Tigre, le fleuve qui traverse la ville de part en part. Les forces irakiennes estiment désormais avoir reconquis environ 80% de ces quartiers, après une accélération de leur progression ces dernières semaines. Mais conquérir l'ouest de la ville s'annonce plein d'embûches.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.