Israël / Territoires palestiniens

Israël: le projet de loi d'annexion de la colonie de Maale Adumim examiné

La colonie juive de Maale Adumin en Cisjordanie occupée, le 28 décembre 2016.
La colonie juive de Maale Adumin en Cisjordanie occupée, le 28 décembre 2016. REUTERS/Baz Ratner

Une colonie à l'est de Jérusalem pourrait bientôt être annexée par Israël. C'est un projet de loi controversé qui est présenté dimanche 22 janvier devant le comité législatif du gouvernement israélien. Presque un mois après l'adoption de la résolution de l'ONU 2334, condamnant la colonisation dans les Territoires Palestiniens, la droite religieuse affiche clairement sa volonté d'annexer Maale Adumim. La colonie pourrait alors être régie par la loi israélienne. Une première et un nouveau tour de force vivement critiqué par les Palestiniens.

Publicité

Avec notre correspondante à Ramallah,  Marine Vlahovic

D'interminables rangées de maisons aux toits rouges plantées sur des collines à l'est de Jérusalem. Fondée en 1975, Maale Adumim est l'une des plus grosses colonies de Cisjordanie. Et le projet de loi présenté, entre autres par le parti nationaliste religieux, Le foyer juif, viserait à y faire appliquer la loi israélienne.

Une annexion pure et simple, dénoncent les Palestiniens. « Ils vont relier Maale Adumim à Israël et nous, nous refusons cette mesure », fustige Abdallah Abu Rahma. Membre du comité public de résistance palestinienne, Abdallah Abu Rahma a investi brièvement vendredi 20 janvier un terrain à quelques centaines de mètres seulement de la colonie géante.

Après avoir planté une tente, la cinquantaine de militants a été évacuée manu militari de l'endroit même où des logements israéliens pourraient sortir de terre. Ce chantier qui pourrait relier Maale Adumim à Jérusalem validerait l'annexion et menacerait ainsi la continuité territoriale de la Cisjordanie.

« Israël va détruire nos espoirs d'appliquer la solution à "deux Etats" et de construire ainsi un Etat palestinien dans le futur », ajoute Abdallah Abu Rahma.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a lui-même pris ses distances avec ce projet de loi controversé. Projet qui en cas de validation par le comité législatif du gouvernement, sera présenté prochainement devant la Knesset où il pourrait être voté à une courte majorité.

Située sur un axe stratégique, à l'est de Jérusalem, la colonie de Maale Adumim, qui possède plus de 40 000 habitants, est devenue le nouveau cheval de bataille de la droite israélienne qui plaide pour l'annexion pure et simple de pans entiers de la Cisjordanie.

→ A (re) lire : La résolution pour l’arrêt de la colonisation israélienne adoptée par l’ONU
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail