Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: accord pour l'évacuation d'al-Waer à Homs

Une image issue d'une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux prétend montrer des bombardements aériens dans le quartier rebelle d'al-Waer à Homs (photo d'archives).
Une image issue d'une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux prétend montrer des bombardements aériens dans le quartier rebelle d'al-Waer à Homs (photo d'archives). Social Media/ via REUTERS TV
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le gouverneur de la province de Homs et des médias proches de la rébellion ont annoncé lundi 13 mars être parvenus à un accord sur l'évacuation d'al-Waer, le dernier quartier encore aux mains des insurgés dans la troisième ville de Syrie.

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

Le processus d’évacuation d’al-Waër, une grande banlieue située à l’ouest de Homs, doit s’étaler sur 8 semaines. Le gouverneur Talal Barazi a évalué à 40 000 le nombre d’habitants et entre 1 000 et 2 000 celui des rebelles encore retranchés dans ce secteur. La plupart d’entre eux ainsi que les membres de leurs familles se dirigeront vers le nord de la Syrie. Ils devraient se rendre dans la ville de Jarablus, contrôlée par des rebelles pro-turcs à la frontière avec la Turquie.

L’accord d’évacuation a nécessité de longs mois de négociations, qui ont finalement abouti après l’intervention de médiateurs russes. La Russie jouera d’ailleurs un rôle de premier plan dans l’exécution de l’accord. Les convois de bus qui transporteront les rebelles et leurs familles seront escortés par des militaires russes, qui déploieront aussi un bataillon de la police militaire aux check-points installés aux entrées du quartier. Les premières évacuations doivent commencer ce vendredi 17 mars. Le quartier reviendra progressivement dans le giron de l’Etat syrien au bout d’un processus qui s’étalera sur six mois.

Cet accord clôt définitivement le chapitre de la guerre dans la ville de Homs. Les rebelles ne contrôlent plus que les deux localités de Rastan et Talbissé, dans le nord de la province éponyme.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.