Accéder au contenu principal
Iran

Tir de missiles en Syrie: l’Iran envoie un message à ses ennemis

Image de la chaîne de télévision officielle iranienne qui montre le lancement du missile contre les bases du groupe EI dans la région de Deir Ezzor, en Syrie, le 18 juin 2017.
Image de la chaîne de télévision officielle iranienne qui montre le lancement du missile contre les bases du groupe EI dans la région de Deir Ezzor, en Syrie, le 18 juin 2017. REUTERS
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L'Iran affirme que les missiles tirés dimanche vers la Syrie ont détruit avec succès des positions du groupe Etat islamique. Téhéran a tiré pour la première fois depuis le début du conflit syrien des missiles de moyenne portée de son sol, en réponse aux attentats qui ont fait 18 morts le 7 juin dans la capitale. L'Iran a voulu «punir les terroristes» du groupe EI, mais aussi envoyer un message à ses ennemis.

Publicité

Pour la première fois en trente ans, depuis la guerre avec l'Irak entre 1980 et 1988, l'Iran a lancé dimanche six missiles en territoire étranger. Cette action a été menée en représailles aux attentats perpétrés le 7 juin contre le Parlement et le mausolée de l'imam Khomeiny à Téhéran, qui avaient fait dix-sept morts.

« Téhéran était attaqué par le groupe Etat islamique. C’était tout à fait normal que le gouvernement iranien réagisse pour dire : "nous sommes forts et nous allons agir contre vous", affirme Mehdi Zakerian, professeur de sciences politiques à l'université de Téhéran. C’était aussi un message pour les pays voisins, comme l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Koweït, qui ont protégé les groupes extrémistes de la région. Financièrement, ils ont envoyé l’arme pour ce groupe. L’Iran a donc voulu dire qu’il ne resterait pas silencieux. »

Selon le président de la Commission des Affaires étrangères du Parlement, Allaeddine Boroujerdi, l'Iran est « entré dans une nouvelle phase de la lutte contre le terrorisme » après ces tirs en Syrie.

Israël dit surveiller l'activité de l'Iran en Syrie

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé lundi qu'Israël surveillait l'activité de l'Iran en Syrie. « L'armée et les forces de sécurité surveillent continuellement l'activité de l'Iran dans la région », a déclaré Benyamin Netanyahu qui s'exprimait devant des cadres de son parti, le Likoud. « Cette activité porte également sur les tentatives (iraniennes) de s'installer en Syrie et, bien sûr, de transférer des armes sophistiquées aux Hezbollah » libanais, a-t-il ajouté, selon un communiqué.

Six missiles ont été tirés depuis l'ouest de l'Iran vers l'est de la Syrie, prenant pour cible des « bases terroristes » du groupe Etat islamique à Deir Ezzor, ont annoncé les Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime iranien.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.