Accéder au contenu principal
Egypte

Egypte: le gouvernement augmente le prix du carburant pour réduire le déficit

Des voitures passent devant la Citadelle de Saladin, au Caire, le 27 avril 2017.
Des voitures passent devant la Citadelle de Saladin, au Caire, le 27 avril 2017. AFP/MOHAMED EL-SHAHED
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le gouvernement égyptien a annoncé jeudi matin, le 29 juin, une augmentation du prix du carburant allant de 40 à 50%. Le prix de la bonbonne de gaz, lui, a augmenté de 100%. Une mesure visant à réduire le déficit budgétaire mais qui provoquera une hausse généralisée des prix.

Publicité

Avec notre correspondant au CaireAlexandre Buccianti

C’est pour prévenir une éventuelle flambée de colère populaire que le gouvernement a annoncé la hausse des prix du carburant au début d’un long week-end de trois jours. Une augmentation qui provoquera une flambée des prix généralisée et dont les effets se font déjà ressentir.

Des transporteurs routiers ont déjà annoncé que la hausse du diesel augmentera leurs coûts d’au moins 5%. Les minibus de transport collectifs ont, pour leur part, augmenté leurs prix de 10 % à 50%. Dans les milieux les plus défavorisés, on se plaint surtout de la hausse de la bonbonne de gaz qui a doublé de prix.

Pour tenter de prévenir le mécontentement le gouvernement avait annoncé, la semaine dernière, une augmentation de 15% des salaires et des retraites. Selon le premier ministre Chérif Ismaïl, la hausse des prix du carburant était « indispensable ». Elle permet de réduire 25% la facture des subventions du carburant. Un carburant qui reste subventionné à 50%.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.