Israël

Israël: libération anticipée pour l'ex-Premier ministre Ehud Olmert

L'ancien chef de gouvernement Ehud Olmert quitte le tribunal de Tel Aviv, le 13 mai 2014.
L'ancien chef de gouvernement Ehud Olmert quitte le tribunal de Tel Aviv, le 13 mai 2014. REUTERS/Finbarr O'Reilly

L'ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert va bénéficier d'une libération anticipée, a annoncé son avocat. Le chef du gouvernement israélien de 2006 à 2009 avait été condamné à 27 mois de prison pour des faits de corruption. Il a purgé plus de la moitié de sa peine mais pourrait connaitre d'autres démêlés avec la justice.

Publicité

Ehud Olmert, 71 ans, pourrait sortir de prison ce dimanche 2 juillet. Mais il reste une incertitude puisque le ministère de la Justice peut encore faire appel de la décision de remise en liberté.

L'ancien Premier ministre israélien est derrière les barreaux depuis février 2016. Il avait été condamné pour des faits remontant à l'époque où il occupait le fauteuil de maire de Jérusalem, reconnu coupable d'avoir, entre autres, touché des pots-de-vin dans le cadre du projet immobilier Holyland. Un ensemble de tours dont la silhouette monumentale trône sur l'une des collines de la ville.

L'affaire avait empoisonné la fin du mandat d'Ehud Olmert, contraint d'annoncer sa démission quand la police a recommandé son inculpation. Ehud Olmert est le seul ancien Premier ministre israélien à avoir purgé une peine de prison.

Derrière les barreaux, il a commencé à rédiger ses mémoires, ce qui pourrait être la source de nouveaux ennuis judiciaires puisque les manuscrits ont été saisis lors d'une perquisition chez l'éditeur d'Ehud Olmert. La justice israélienne s'intéresse à des informations classifiées « susceptibles de porter gravement atteinte à la sécurité de l'Etat », que l'ancien chef du gouvernement aurait pu décider de divulguer.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail