Egypte

Le chef du Hamas en visite au Caire pour la première fois

La visite d'Ismaïl Haniyeh (ici en février 2017) est le signe d'un rapprochement entre le Hamas et Le Caire.
La visite d'Ismaïl Haniyeh (ici en février 2017) est le signe d'un rapprochement entre le Hamas et Le Caire. SAID KHATIB / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Ismaïl Haniyeh, le chef du Hamas palestinien, est arrivé samedi 9 septembre au Caire. Il s'agit de sa première visite dans le pays depuis son élection à la tête de la formation au mois de mai. Une visite qui souligne le rapprochement en cours entre le régime égyptien et le mouvement islamiste palestinien.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

Depuis quelques mois, plusieurs responsables du Hamas ont fait la route entre Gaza et Le Caire. Ce fut le cas notamment de Yahya Sinwar, le nouveau chef du mouvement islamiste dans ce territoire palestinien. Mais jamais encore Ismaïl Haniyeh, lui, n'avait pu se rendre en Egypte. Le désormais nouveau patron du mouvement est resté bloqué dans l'enclave sous blocus israélien et égyptien depuis son élection début mai.

Le mouvement islamiste est resté discret sur les personnalités qu'Ismaïl Haniyeh doit rencontrer dans la capitale égyptienne. Il évoque simplement des responsables « de haut rang ». Mais ce déplacement en lui-même est déjà la marque d'un rapprochement entre le Hamas et Le Caire. Le mouvement palestinien, proche des Frères musulmans renversés par le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, était accusé de soutenir les groupes terroristes actifs en Egypte. Et les deux parties entretenaient des relations tendues.

Depuis quelques mois, le Hamas a multiplié les efforts pour se rapprocher du Caire : prise de distance avec les Frères musulmans, engagement dans la lutte contre les groupes salafistes du Sinaï… Des efforts que le mouvement palestinien aimerait voir récompenser par une levée du blocus égyptien sur Gaza.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail