Accéder au contenu principal
Unesco

Israël satisfait de l'élection d'Audrey Azoulay à la tête de l'Unesco

La Française Audrey Azoulay après son élection à la direction de l'Unesco, le 13 octobre 2017.
La Française Audrey Azoulay après son élection à la direction de l'Unesco, le 13 octobre 2017. REUTERS/Philippe Wojazer
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Israël reste déterminé à quitter l'Unesco si les Etats-Unis en font de même. Les Israéliens se félicitent cependant de l'élection de la Française Audrey Azoulay, ancienne ministre de la Culture, à la tête de l'organisation.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

En Israël on le souligne, ce qui compte c'est ce qui va se passer dans les faits, et non pas la nomination de telle ou telle personnalité à la tête de l'organisation. On laisse toutefois entendre que l'élection d'Audrey Azoulay est un choix qui va permettre à l'Unesco de choisir une nouvelle voie. Les autres possibilités étaient plus risquées, indique-t-on en Israël, sans plus de précisions.

Audrey Azoulay est présentée ici par les médias comme une personnalité juive, et la fille d'un proche ami de Shimon Peres.

Mais les Israéliens, particulièrement dans les milieux proches du gouvernement, rappellent que l’Unesco est devenue ces dernières années ce que plusieurs commentateurs qualifient de « théâtre de l'absurde » où se sont surtout multipliées les résolutions anti-israéliennes.

A (RE)ECOUTER → Les Etats-Unis et Israël se retirent de l’Unesco

De source diplomatique, on indique qu'en fin de compte, c'est la décision des Etats-Unis et d'Israël de quitter l'Unesco qui a permis l'élection de Mme Azoulay. Et l'opposition israélienne affirme qu'Israël a été surpris lorsque les Américains ont annoncé leur décision de quitter l'organisation.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.