Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: trois combattants occidentaux décédés aux côtés des forces kurdes

De la fumée est visible dans la ville d'Afrin en Syrie, le 31 janvier 2018 (photo d'illustration).
De la fumée est visible dans la ville d'Afrin en Syrie, le 31 janvier 2018 (photo d'illustration). Ahmad Shafie BILAL / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Un Français d'origine bretonne et un Espagnol partis combattre le groupe Etat islamique aux côtés des forces Kurdes sont morts en Syrie. Ils ont été tués lors de combats à Afrin, d’après les Kurdes des unités de protection du peuple (YPG). Un Néerlandais a été tué deux jours plus tard.

Publicité

Au combat, il se faisait appeler Kendal Breizh. Olivier François Jean Le Clainche, de son vrai nom, est arrivé en Syrie en juillet 2017. Ex-ouvrier par intérim, opérateur lance-roquette assurant la couverture des soldats kurdes lorsque nos confrères de France Info l’ont rencontré, ce Breton a été tué le 10 février dernier lors d’un bombardement des « forces turques » a Afrin. C’est le compte Twitter officiel du Conseil démocratique kurde de France qui l’affirme.

A ses côtés, l’Espagnol Samuel Prada Leon, alias Baran Galicia, est également annoncé mort. Tous deux auraient fourni « un grand effort pour la libération des principaux fiefs de l’EI, et notamment les villes de Raqqa et Deir Ezzor ».

Selon la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), Sjoerd Heeger, un autre engagé volontaire d’origine néerlandaise, surnommé Baran Sason, a à son tour été tué dans des combats avec des jihadistes deux jours plus tard, le 12 février, dans la province de Deir Ezzor.

Des combattants venus en soutien aux forces kurdes

Plusieurs dizaines d’Occidentaux appuient depuis plusieurs mois les forces kurdes engagées contre le groupe EI. Certains se disent chrétiens, d’autres se déclarent « internationalistes » ou militants de « l’humanitaire ».

La mort de Kendal Breizh n'a pas encore été confirmée par le ministère des Affaires étrangères français. Les sites Bretagne info et le Peuple Breton, eux, évoquent la préparation d'une cérémonie à sa mémoire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.