Accéder au contenu principal
Turquie / Syrie

Ankara poursuit son offensive en Syrie malgré la trêve votée à l'ONU

Des soldats turcs sur le toit de leurs tanks, près de la frontière turco-syrienne, le 24 janvier 2018.
Des soldats turcs sur le toit de leurs tanks, près de la frontière turco-syrienne, le 24 janvier 2018. REUTERS/Umit Bektas
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Turquie a annoncé lundi 26 février l'envoi des forces spéciales dans la région d'Afrin, en Syrie. Dans le cadre de son opération militaire contre les forces kurdes à Afrin, dans le nord-ouest de la Syrie, Ankara a annoncé une « nouvelle bataille ».  La Turquie ne se sent visiblement pas concernée par le cessez-le-feu voté par l'ONU. En plus de l’armée turque, ce sont donc désormais les unités spéciales de la police turque qui sont entrées en Syrie. Objectif : prendre la ville d’Afrin aux mains des forces kurdes.

Publicité

Avec notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette.

On les connaît en Turquie par leur acronyme : JÖH. Les forces spéciales de la gendarmerie, ce sont elles qui étaient notamment déployés dans le sud-est de la Turquie à majorité kurde après la rupture du cessez-le-feu entre Ankara et le PKK, en 2015 et 2016.

On ne sait pas combien d’hommes de ces forces sont maintenant à Afrin, mais l’annonce de leur déploiement dans le nord de la Syrie indique deux choses : d’abord que cette opération « éclair » voulue par les autorités turques est décidément bien longue puisque l’armée turque est sur place depuis maintenant plus d’un mois.

C’est aussi le signe que l’opération baptisée « Rameau d’olivier » va changer de forme : selon Ankara les zones frontalières de la Turquie sont désormais « sécurisées », c’est désormais vers la ville d’Afrin que ces unités spéciales se dirigent.

Un nouveau chapitre de l’opération qui s’annonce plus risqué, peut-être plus meurtrier aussi puisqu’il se déroulera en pleine ville. Ces forces de gendarmerie sont justement spécialisées dans le combat rapproché en zone urbaine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.