Syrie/EI

Syrie: le groupe Etat islamique frappe le sud de Damas

Les combattants du groupe Etat islamique contrôlent toujours plusieurs poches en Syrie : l’une d’elles se trouve à Hajar al-Aswad et Yarmouk (photo) au sud de Damas.
Les combattants du groupe Etat islamique contrôlent toujours plusieurs poches en Syrie : l’une d’elles se trouve à Hajar al-Aswad et Yarmouk (photo) au sud de Damas. AFP PHOTO / YOUSSEF KARWASHAN

Une percée fulgurante. Les jihadistes ont tué 62 combattants du régime selon l’OSDH. Laminé en Syrie, le groupe EI n’en garde pas moins une force destructrice. Cette opération terroriste extrêmement violente menée dans la capitale syrienne aurait permis aux jihadistes de s’emparer partiellement d’un quartier de Damas. 

Publicité

En Syrie, le groupe Etat islamique n’a plus aucune ville, mais ses combattants contrôlent toujours plusieurs poches à travers le pays. La plupart ne sont que des étendues désertiques, mais, l’une d’elles se trouve à Hajar al-Aswad et Yarmouk au sud de Damas.

Et c’est à partir de ces deux quartiers de la capitale que l’offensive terroriste est lancée cette semaine. Un coup d’éclat qui permet aux jihadistes de quitter leur réduit et de mener cette incursion à Qadam, dans la périphérie sud de la capitale, un quartier voisin contrôlé par les forces de Bachar el-Assad.

Une attaque aussi violente que surprenante d’autant cette poche terroriste était en théorie encerclée par les troupes du régime d’Assad.

La majorité des jihadistes qui y étaient retranchés durant les dernières années avaient d’ailleurs été évacués par le pouvoir syrien et envoyés vers Raqqa, alors capitale autoproclamée du groupe Etat islamique, ou encore Idlib, seule province à échapper au contrôle des autorités syriennes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail