Liban

Liban: un décret de naturalisation de Syriens suscite la polémique

Le président libanais Michel Aoun est le premier visé par les critiques contre le décret de naturalisation.
Le président libanais Michel Aoun est le premier visé par les critiques contre le décret de naturalisation. Dalati Nohra/Handout via Reuters

Un décret présidentiel accordant la nationalité libanaise à près de 300 personnes, dont une majorité de Syriens, suscite la polémique au Liban où des hommes politiques ont dénoncé cette mesure prise en secret, selon eux.

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Le principal grief reproché au décret de naturalisation porte sur le fait qu’il concerne de nombreux hommes d’affaires proches du régime syrien. D’autres critiques déplorent qu’il n’a pas été publié au Journal officiel, ce qui signifie que les autorités ont tenté de le faire passer en secret.

Le chef de l’Eglise maronite, le patriarche Béchara Raï, a même estimé que la naturalisation de ces personnes, en majorité syriennes, porte atteinte à l’équilibre démographique et confessionnel. Mais cet argument ne tient pas vraiment la route, car le décret respecte la parité entre musulmans et chrétiens et ne concerne que 300 personnes.

Le décret controversé porte la signature du président de la République Michel Aoun et du Premier ministre Saad Hariri. Pourtant, les critiques visent surtout le chef de l’Etat. Les milieux de la présidence rappellent que la Constitution libanaise octroie au président la prérogative d’accorder par décret la nationalité, et ajoutent que ce type de texte ne doit pas être obligatoirement publié au Journal officiel. Tout s’est donc passé dans les règles, selon eux. Pourtant, les autorités refusent de publier la liste des personnes qui en ont bénéficié.

Malgré tous ces arguments, Michel Aoun a ordonné à la Sûreté générale de vérifier la validité de tous les dossiers et a demandé à ceux qui possèdent des informations sur des irrégularités à les présenter aux autorités.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail