Accéder au contenu principal
Russie / Syrie

Syrie: l'armée russe se déploie près de la zone démilitarisée du Golan

Vue de la zone démilitarisée du Golan occupée par Israël depuis 1967, près du village de Beer Ajam dans la province syrienne de Quneitra.
Vue de la zone démilitarisée du Golan occupée par Israël depuis 1967, près du village de Beer Ajam dans la province syrienne de Quneitra. JALAA MAREY / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L'armée russe a déployé un poste d'observation près de la zone démilitarisée dans le Golan, occupée par Israël depuis 1967. Cette mesure a pour objectif de garantir la sécurité des civils, selon le colonel Viktor Zaïtsev, chef adjoint de la police militaire russe en Syrie.

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Dans un premier temps, la police militaire russe prévoit d'installer 8 postes d'observation près de la ligne de démarcation, du côté syrien du Golan, dans la province de Quneitra.

Des véhicules des casques bleus, accompagnés d'officiers et de soldats de la police militaire russe et de l'armée syrienne, sont entrés dans la zone tampon et ont visité les anciennes bases des forces onusiennes à Quneitra et dans les villages des alentours.

Un contingent de l'ONU était déployé dans cette région depuis 1974, pour observer le désengagement entre les armées syriennes et israéliennes après la guerre de 1973. Il s'est retiré au début de la crise syrienne, suite à l'enlèvement de dizaines de casques bleus par des rebelles. Les forces de l'ONU ne sont revenues qu'après la reprise par l'armée syrienne, en juillet, de la totalité des provinces de Deraa et de Quneitra.

Des sources syriennes affirment que 300 membres de la police militaire russe se déploieront aux abords de la zone tampon. Officiellement, l'objectif de ce dispositif est de « garantir la sécurité de la population civile à Quneitra », selon le colonel Viktor Zaïtsev, numéro 2 de la police militaire russe en Syrie.

Mais ce déploiement sert aussi à rassurer Israël, qui craint que des combattants du Hezbollah libanais et des troupes iraniennes se rapprochent trop du Golan, occupé par Israël en 1967 et unilatéralement annexé en 1981.

Le plateau du Golan, un territoire disputé depuis 1967.
Le plateau du Golan, un territoire disputé depuis 1967. RFI

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.