Accéder au contenu principal
ONU / Territoires Palestiniens

ONU: les recommandations d'António Guterres pour protéger les Palestiniens

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, lors d'une conférence de presse à Moscou, le 21 juin 2018.
Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, lors d'une conférence de presse à Moscou, le 21 juin 2018. Yuri KADOBNOV / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Alors que de nouvelles manifestations meurtrières ont éclaté vendredi 17 août à la frontière israélienne, sur fond de négociations pour une trêve « de longue durée », dit-on, entre Israël et le Hamas qui contrôle la bande de Gaza, le secrétaire général de l'ONU vient de présenter des recommandations pour la protection des Palestiniens dans les territoires occupés. António Guterres envisage notamment le déploiement d'une force sous mandat onusien.

Publicité

Quatorze pages, quatre recommandations. Dans ce rapport, António Guterres suggère de renforcer la présence de l'ONU sur le terrain, d'augmenter l'aide humanitaire et l'aide au développement, de mettre en place une force civile d'observation dans les zones sensibles, comme les points de contrôle israélien ou les colonies en Cisjordanie occupée.

Enfin, quatrième recommandation : le patron des Nations unies propose le déploiement d'une « force policière ou militaire sous mandat de l'ONU » pour une protection physique des civils palestiniens.

Israël n'a pas encore réagi à ce rapport d'António Guterres, mais on imagine mal l'Etat hébreu accepter un tel déploiement, qu'il a toujours fermement exclu.

Avec ces recommandations, le patron de l'ONU adresse un message très politique à Israël et aux Etats-Unis, dans un contexte de remise en cause du droit international par l'administration Trump, qui a reconnu Jérusalem comme capitale d'Israël et qui cherche à asphyxier financièrement l'UNWRA, l'Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.