Israël

Inauguration partielle de la ligne ferroviaire rapide Jérusalem-Tel-Aviv

Benyamin Netanyahu, lors de l'inauguration partielle de la ligne de train à grande vitesse Jérusalem-Tel-Aviv le 20 septembre 2018.
Benyamin Netanyahu, lors de l'inauguration partielle de la ligne de train à grande vitesse Jérusalem-Tel-Aviv le 20 septembre 2018. REUTERS/Ronen Zvulun

C’est une inauguration partielle de la ligne de train à grande vitesse Jérusalem-Tel-Aviv. Les passagers devront à ce stade changer à l'aéroport international Ben-Gourion. Le chantier, sous maîtrise israélienne, en partenariat avec des entreprises chinoise, italienne ou russe, a accusé de nombreux retards. Les groupes canadien Bombardier, espagnol Semi et français Alstom ont également pris part au projet. Le chantier avait été chiffré en 2016 à sept milliards de shekels (1,6 milliard d'euros). La nouvelle ligne en Cisjordanie occupée est présentée par ses promoteurs comme une prouesse d'ingénierie.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

« Nous sommes heureux de vous accueillir à bord de ce train express le Roi-David », dit le chef de gare. Le train vient de quitter la nouvelle gare de Jérusalem enterrée à 80 mètres sous terre et qui peut servir aussi en cas de besoin de gigantesque abri souterrain.

Voyage inaugural sur cette ligne ferroviaire à grande vitesse entre Jérusalem et Tel-Aviv. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu ne rate pas l'occasion même en pleine crise avec la Russie : « C'est un moment historique. J'ai toujours cru que l'on devait relier Jérusalem au réseau ferroviaire national. Et c'est finalement arrivé. Grâce à un effort remarquable du gouvernement israélien. Et c'est vraiment une nouvelle ère qui s'ouvre. Pour Jérusalem et pour Israël. »

Le projet a pris plus de quatorze ans. Et encore, il n'a abouti que partiellement. La première ligne électrique israélienne n'atteint à ce stade que l'aéroport Ben-Gourion en 21 minutes. Ce n'est qu'ultérieurement que les Israéliens pourront éviter les bouchons routiers avec la ligne directe jusqu'à Tel-Aviv.

En 1892, sous l'Empire ottoman, une ligne joignant Jaffa à Jérusalem avait été inaugurée. Il avait fallu - à l'époque - moins de deux ans pour la construire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail