Accéder au contenu principal
Israël / Gaza

Israël: regain de violence autour de la bande de Gaza

Dans la journée de vendredi, cinq Palestiniens âgés de 22 à 27 ans sont morts au cours de divers incidents survenus le long de la barrière qui marque la frontière entre le territoire israélien et la bande de Gaza.
Dans la journée de vendredi, cinq Palestiniens âgés de 22 à 27 ans sont morts au cours de divers incidents survenus le long de la barrière qui marque la frontière entre le territoire israélien et la bande de Gaza. REUTERS/Mohammed Salem
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Des roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza vendredi soir 26 octobre en territoire israélien après la mort de cinq Palestiniens. L'armée israélienne a mené des frappes dans l'enclave palestinienne en représailles.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

En début de journée ce vendredi, le ministre israélien de la Défense avait déclaré qu'il avait « l'espoir » que le week-end soit calme du côté de Gaza. La semaine dernière, les rassemblements palestiniens le long de la barrière de séparation avec Israël avaient baissé d'intensité. Et la déclaration d'Avigdor Liberman semblait appuyer l'idée que les négociations menées par l'Egypte et l'ONU avançaient.

Mais ce vendredi fut finalement la journée la plus violente depuis plusieurs semaines. Cinq morts tout d'abord dans les rassemblements organisés dans le cadre de la « Grande marche du retour ». Et dans la nuit, plusieurs heures durant, des roquettes tirées par des groupes armés palestiniens. Israël a recensé au moins quatorze tirs, comme l’a indiqué sur Twitter le porte-parole de l'armée, Jonathan Conricus.

Comme à chaque fois, l'armée israélienne a répliqué en bombardant des sites dans la bande de Gaza.

Depuis le mois de juillet, l'ONU et l'Egypte tentent d'obtenir un accord entre le Hamas et Israël. En échange d'un retour au calme le long de la barrière de séparation, le blocus imposé à la bande de Gaza serait allégé. Depuis deux semaines, l'activité diplomatique semblait s'être accélérée : une délégation égyptienne multiplie les consultations à Gaza, en Israël et à Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne. Mais l'intensité de ces violences marque l'absence de résultats.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.