Yémen

La paralysie d'Hodeïda menace l'approvisionnement de millions de Yéménites

Le port yéménite d'Hodeida sur la mer Rouge.
Le port yéménite d'Hodeida sur la mer Rouge. REUTERS/Abduljabbar Zeyad

Au Yémen, c'est le répit depuis quelques jours pour les habitants de Hodeïda, sur la côté-ouest du pays. Une accalmie dans l'offensive menée par la coalition commandée par l'Arabie saoudite contre cette ville portuaire tenue par la rébellion des Houthis. Mais la situation toujours fragile entraîne une chute des arrivées de denrées alimentaires.

Publicité

Les opérations commerciales au port de Hodeïda au Yémen ont été réduites de près de moitié au cours des deux dernières semaines en raison de l'insécurité qui règne dans cette ville stratégique tenue par les rebelles houthis, a indiqué mardi l'ONU, et ce malgré une trêve dans les combats depuis une dizaine de jours.

Une situation particulièrement préoccupante, selon Hervé Verhoosel, porte-parole du Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM), au micro de RFI : « Le port de Hodeïda, normalement, reçoit 70 % des transports alimentaires qui arrivent dans le pays. Malheureusement, depuis une quinzaine de jours, nous avons vu qu’il y a une diminution énorme du nombre de bateaux privés, donc les bateaux commerciaux qui transportent de l’alimentation, qui viennent accoster à ce port. Le secteur privé a peur en fait des problèmes de sécurité. Ils ont peur que soit le bateau, soit les marchandises soient prises dans des problèmes de sécurité ou des attaques en tout genre. »

Vingt millions de personnes menacées

Le PAM vient en aide à environ huit millions d'habitants. Or « il y a 28 millions d’habitants [au Yémen], rappelle Hervé Verhoosel. Cela veut dire que 20 millions de personnes sont vraiment dépendantes de ces bateaux, dépendantes de ces importations car la grande majorité de la nourriture au Yémen est importée de l’étranger ».

La guerre au Yémen a fait depuis 2015 quelque 10 000 morts et provoqué la pire crise humanitaire au monde selon l'ONU, qui estime que 14 millions de personnes vivent en situation de pré-famine dans le pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail