Accéder au contenu principal
Israéliens attaque Cisjordanie Palestine

Cisjordanie: deux Israéliens tués dans une attaque, flambée de violences

L'assaillant est activement recherché par l'armée israélienne qui a bloqué les accès au siège de l’Autorité palestinienne (photo d'illustration).
L'assaillant est activement recherché par l'armée israélienne qui a bloqué les accès au siège de l’Autorité palestinienne (photo d'illustration). REUTERS/Ronen Zvulun
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le Hamas a revendiqué ce jeudi 13 décembre deux attaques récentes contre des Israéliens en Cisjordanie. Le mouvement islamiste n’a cependant pas clamé sa responsabilité dans l’attaque de ce matin, qui a fait deux morts.

Publicité

Deux Israéliens ont été tués et deux autres ont été grièvement blessés ce jeudi 13 décembre au matin par un Palestinien dans une fusillade en Cisjordanie occupée, près de la colonie d’Ofra. Selon l'armée, l'homme est descendu d'une voiture et a ouvert le feu sur des soldats et civils à un arrêt de bus.

L’assaillant a pris la fuite en direction de Ramallah. Il est activement recherché par l’armée qui a bloqué les accès au siège de l’Autorité palestinienne, comme le rapporte notre correspondante à Ramallah, Marine Vlahovic.

Recrudescence des violences

Ces derniers mois, la Cisjordanie, territoire occupé depuis plus de 50 ans par l'armée israélienne, a connu une recrudescence de violences. Les faits se sont produits non loin des lieux de l'attaque du 9 décembre, où sept Israéliens ont été blessés au cours d’une fusillade, dont une femme enceinte qui a perdu son bébé. L’armée israélienne a abattu mercredi 12 décembre l’auteur de l’attaque.

Un Palestinien, accusé d’avoir tué le 7 octobre dernier deux Israéliens dans la zone industrielle de Barkan, en Cisjordanie occupée, a aussi été tué mercredi 12 décembre.

Ces deux attaques ont été revendiquées a posteriori par la branche armée du Hamas. Le mouvement islamiste n’a cependant pas clamé sa responsabilité dans l’attaque de ce matin.

Benyamin Netanyahu affirme qu’il poursuivra la colonisation

Entre la Cisjordanie et Jérusalem-Est, plus de 600 000 colons israéliens mènent une coexistence souvent conflictuelle avec trois millions de Palestiniens. La colonisation est illégale au regard du droit international.

Après l'attaque du 9 décembre, Benyamin Netanyahu a assuré que les assaillants cherchaient à pousser les Israéliens à partir, mais qu'il poursuivrait la colonisation. « Tant que je serai Premier ministre d'Israël, pas un seul juif ne sera chassé de chez lui. Non seulement ils ne seront pas chassés de leurs maisons, mais ils en construiront de nouvelles », a-t-il déclaré.

Ce jeudi 13 décembre, sans lien apparent avec les opérations menées en Cisjordanie, deux policiers israéliens ont aussi été blessés à l'arme blanche dans la Vieille ville de Jérusalem-Est annexée par Israël, par un Palestinien qui a été abattu, selon la police israélienne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.