Israël

Inauguration de Ramon, nouvel aéroport israélien dans le sud du pays

Le nouvel aéroport international israélien Ramon est situé près de la mer Rouge et a pour objectif d'encourager le tourisme dans cette région.
Le nouvel aéroport international israélien Ramon est situé près de la mer Rouge et a pour objectif d'encourager le tourisme dans cette région. REUTERS/Amir Cohen/File Photo

Le nouvel aéroport international israélien situé dans le sud du pays, à proximité de la mer Rouge est inauguré ce 21 janvier. L'aéroport porte le nom d'Ilan Ramon, l'astronaute israélien décédé en 2003 dans l'explosion de la navette « Columbia », et d'Assaf Ramon, son fils, un pilote de chasse tué en 2009 durant un entrainement militaire. Il est destiné à encourager le tourisme dans le désert du Neguev et dans les stations balnéaires situées sur la mer Rouge.

Publicité

De notre correspondant à Jérusalem

L’aéroport Ramon est situé à 18 kilomètres d’Eilat à l’extrême sud d'Israël, non loin des célèbres mines de cuivre du non moins célèbre roi Salomon. Ce sera donc le deuxième aéroport international du pays après l’aéroport Ben-Gourion qui se trouve, lui, non loin de Tel Aviv. Il a nécessité un investissement de de 395 millions d'euros. Cet aéroport porte les noms d’Ilan et Assaf Ramon. L’astronaute israélien qui a péri dans la catastrophe de la navette spatiale Columbia en 2003  et de son fils pilote de l’armée de l’air israélienne qui s’est écrasé six ans plus tard aux commandes de son F-16.

Une vocation internationale

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu va couper le ruban ce 21 janvier. Dans un premier temps l’aéroport Ramon ne sera utilisé que pour les vols domestiques. Mais dans quelques mois sa vocation sera d’accueillir des vols commerciaux internationaux et notamment des vols low-cost. La masse critique de ces vols internationaux est prévue pour la prochaine saison d’hiver avec pour destination principalement Eilat mais aussi le nord de la péninsule du Sinaï et également la Jordanie avec des sites comme Aqaba, Wadi Rum et bien sûr une des merveilles du monde : Petra.

Les Israéliens misent gros sur le tourisme qui est une des toutes premières industries du pays. Plus de quatre millions de touristes ont visité Israël en 2018, un nouveau record. Le tourisme est en effet un secteur en pleine expansion dans le pays et le nouvel aéroport a pour ambition de transformer en fleuron touristique le désert du Néguev et les stations balnéaires situées sur la mer Rouge. Selon les autorités israéliennes le nouvel aéroport sera en mesure d'accueillir jusqu'à deux millions de passagers par an, voire jusqu'à 4,2 millions de personnes d'ici 2030.

Un projet modifié à plusieurs reprises

La construction de l’aéroport s’est heurtée à de nombreux problèmes qui ont provoqué d’importants retards pour la mise en oeuvre du projet. Il reste d'ailleurs encore à développer les infrastructures routières et également ferroviaires. Ramon est le premier aéroport civil entièrement conçu et réalisé en Israël. Les autres aéroports sont l’héritage du mandat britannique sur la Palestine. Il est doté, et c’est aussi une première, d’une barrière anti-missiles haute de 35 mètres aux côtés d'autres éléments défensifs, pour pouvoir servir même en période de conflit armé dans la région. A l’origine, son inauguration était prévue pour 2017. Mais très vite, la construction d’un tel ouvrage en zone désertique s'est avérée ardue. Pas facile de travailler quand il fait plus de 45 degrés à l’ombre. Et qu’il n’y a pas d’ombre !

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail