Syrie

Syrie: dix membres l'EI exécutés à Idleb au lendemain d'un attentat meurtrier

Le restaurant de la ville d’Idleb frappé par un attentat le 1er mars 2019 était fréquenté par des jihadistes étrangers combattant dans les rangs de Hayat Tahrir al-Cham, l’ex-branche d’al-Qaïda en Syrie.
Le restaurant de la ville d’Idleb frappé par un attentat le 1er mars 2019 était fréquenté par des jihadistes étrangers combattant dans les rangs de Hayat Tahrir al-Cham, l’ex-branche d’al-Qaïda en Syrie. OMAR HAJ KADOUR / AFP

Les jihadistes qui dominent la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, ont exécuté samedi 2 mars dix membres présumés du groupe Etat islamique, en représailles à un attentat meurtrier imputé à l'EI qui a frappé un restaurant vendredi.

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Les dix membres présumés du groupe Etat islamique exécutés samedi avaient été arrêtés avant l’attentat qui a frappé un restaurant de la ville d’Idleb, fréquenté par des jihadistes étrangers combattant dans les rangs de Hayat Tahrir al-Cham, l’ex-branche d’al-Qaïda en Syrie. Un kamikaze avait ouvert le feu vendredi dans le restaurant avant d’actionner une ceinture d’explosif qu’il portait sur lui, tuant huit personnes et en blessant dix autres.

L’agence Ebaa appartenant au groupe jihadiste a publié des photos montrant l’exécution des dix hommes en représailles à l’attentat de vendredi.

Les étrangers représentent 25% des effectifs de Hayat Tahrir al-Cham, estimés à quelque 30 000 hommes selon diverses sources. Des centaines d’autres combattent dans les rangs du groupe Hurras al-Din ou les Gardiens de la religion, considéré comme le représentant d’al-Qaïda en Syrie.

Les tensions entre les divers groupes jihadistes présents à Idleb n’ont pas baissé bien que Hayat Tahrir al-Cham ait pris le contrôle de l’ensemble de la province en janvier après de violents combats contre les rebelles pro-turcs.

Les assassinats et les attentats se multiplient depuis des mois dans cette province où vivent près de trois millions de civils et qui échappe totalement au contrôle du gouvernement syrien.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail