Turquie / Irak

Le PKK au centre de la visite du chef de la diplomatie turc en Irak

Le ministre des Affaires étrangères turc Mevlut Cavusoglu entame ce dimanche 28 avril une visite de deux jours en Irak.
Le ministre des Affaires étrangères turc Mevlut Cavusoglu entame ce dimanche 28 avril une visite de deux jours en Irak. REUTERS/Umit Bektas/File Photo
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, entame ce dimanche 28 avril une visite de deux jours en Irak. L’essentiel de ses échanges sera consacré au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) qui a établi dans le pays son quartier général et plusieurs centres d’entraînement.

Publicité

Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

Mevlüt Cavusoglu arrive à Bagdad au moment où la Turquie intensifie ses bombardements contre les bases du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l’Irak, enchaînant les raids aériens à un rythme hebdomadaire. Ses avions de chasse visent des positions, des abris et des dépôts d’armes du groupe armé kurde dans des zones montagneuses proches de la frontière.

Ankara, dont les relations avec Bagdad se sont un peu réchauffées ces derniers mois, attend de son voisin qu’il redouble d’efforts contre le PKK et coopère davantage avec les forces armées turques. Cela vaut pour la région de Qandil, fief historique du PKK en Irak, autant que pour celle de Sinjar, où le groupe s’est implanté en 2014 à la faveur de sa lutte contre le groupe État islamique.

Le président Recep Tayyip Erdogan a menacé plusieurs fois d’envoyer son armée dans les monts Sinjar si les autorités de Bagdad ne lui donnaient pas satisfaction – comme il l’a fait à deux reprises ces dernières années contre les forces kurdes en Syrie. Le chef de la diplomatie turque doit aussi rencontrer à Erbil des responsables de la région autonome du Kurdistan irakien, un allié d’Ankara dans sa guerre contre le PKK.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail