Accéder au contenu principal
Territoires palestiniens

Pour l'UNRWA, Gaza sombre dans un chaos social et économique

Distribution de soupe pendant le mois du ramadan dans la ville de Gaza, le 9 mai 2019.
Distribution de soupe pendant le mois du ramadan dans la ville de Gaza, le 9 mai 2019. REUTERS/Mohammed Salem
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Plus d'une semaine après les violences, Israël a rouvert dimanche 12 mai ses points de passage avec Gaza. De quoi alléger un peu le blocus imposé depuis bientôt 12 ans par l'État hébreu à l'enclave palestinienne, l'une des zones les plus densément peuplées au monde. L'une des plus pauvres également.

Publicité

De notre correspondant à Genève, Jérémie Lanche

Cela fait plusieurs jours maintenant que l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) prévient : si elle ne trouve pas rapidement 50 millions de dollars, la moitié des Gazaouis, soit un million de personnes, risquent de manquer de nourriture le mois prochain.

Le directeur des opérations sur place, Matthias Schmale l'affirme : Gaza est en train de plonger dans une sorte de chaos social et économique : « 53% de chômage. 80% de réfugiés sous le seuil de pauvreté et qui dépendent de l'aide alimentaire. Pour la première fois depuis que je suis arrivé il y a un an et demi, on me parle d'une augmentation des suicides, de la consommation de drogue et de la prostitution. Gaza n'est pas une crise humanitaire ; la situation n'est pas due à un tsunami ou à un tremblement de terre. C'est la conséquence d'une faillite politique et de 12 années de blocus. »

Un an après le refus des États-Unis de continuer à financer l'agence pour les réfugiés palestiniens, l'ONU bataille toujours pour combler le trou dans le budget. Plusieurs pays du Golfe pourraient encore mettre la main à la poche. C'est en tout cas ce qu'espèrent les Nations unies qui sollicitent même le secteur privé et les entreprises pour venir en aide à Gaza. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.