Iran

Nucléaire iranien: Téhéran va accélérer sa production d'uranium enrichi

Le président Hassan Rohani écoutant Ali Akbar Salehi, le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique le 9 avril 2019.
Le président Hassan Rohani écoutant Ali Akbar Salehi, le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique le 9 avril 2019. AFP PHOTO / HO / IRANIAN PRESIDENCY

Alors que les tensions ne cessent de monter entre l’Iran et les États-Unis, Téhéran vient d’annoncer une augmentation importante de sa production d’uranium enrichi. Une décision qui va certainement provoquer la colère de Washington et mécontenter les Européens.

Publicité

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

C’est le porte-parole de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique qui a annoncé la nouvelle : à partir de ce mardi, la production d’uranium enrichi du pays sera multipliée par quatre. Le président iranien a annoncé début mai que l’Iran allait cesser une partie de ses engagements prévus par l’accord nucléaire de 2015 en réaction à la sortie des États-Unis de l’accord nucléaire il y a un an.

Il avait aussi critiqué l’inaction des pays européens qui avaient promis de compenser la sortie des États-Unis de l’accord. Selon l’accord nucléaire, les réserves d’uranium enrichi de l’Iran à 3,67% ne doivent pas dépasser les 300 kilogrammes. Or, avec la nouvelle décision de Téhéran, ce volume sera dépassé d’ici une semaine.

Un uranium plus enrichi

Le président Rohani avait aussi affirmé que si les Européens ne prenaient pas des mesures d’ici début juillet contre les sanctions américaines, Téhéran ne limiterait pas son enrichissement d’uranium à 3,67%. L’enrichissement d’uranium, s’il atteint les 90%, peut être utilisé pour la construction de l’arme atomique.

À lire : Israël ne laissera pas l'Iran se doter de l'arme nucléaire

Cette nouvelle escalade intervient alors que les tensions entre Téhéran et Washington sont montées d’un cran avec la chute d’une roquette près de l’ambassade des États-Unis à Bagdad et un tweet du président américain qui a menacé l’Iran de destruction.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail