Accéder au contenu principal
Territoires palestiniens

L'UNRWA a besoin d'argent rapidement pour poursuivre ses activités

Dépourvue de ressources naturelles, Gaza souffre d'une pénurie chronique d'eau et de carburant. (image d'illustration)
Dépourvue de ressources naturelles, Gaza souffre d'une pénurie chronique d'eau et de carburant. (image d'illustration) SAID KHATIB / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens est toujours en pleine crise financière. Les États-Unis, qui étaient leur principal bailleur de fonds, ont coupé ses financements l'an dernier. L'UNRWA a réussi à compenser cette perte en 2018, mais le défi se pose à nouveau en 2019. Elle organise ainsi une conférence à New York ce mardi 25 juin pour lever des fonds indispensables à la poursuite de ses activités.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

Pour venir en aide à 5,4 millions de réfugiés palestiniens, le budget annuel de l'UNRWA est de 1,2 milliard de dollars. Mais la continuité des services dispensés par l'agence est aujourd'hui menacée. Tamara Alriffai, porte-parole de l'UNRWA : « Nous avons besoin d'à peu près la moitié de ce budget et nous avons surtout besoin d'un versement rapide pour pouvoir continuer nos opérations sans interruption. La distribution de nourriture à Gaza, la rentrée scolaire et la distribution de cash aux familles de réfugiés de Palestine en Syrie les plus démunis»

Pour les pays donateurs, les services de l'UNRWA sont essentiels pour préserver la stabilité régionale. L'an dernier, 42 États et institutions ont augmenté leur contribution au budget de l'agence pour pallier l'arrêt des financements américains. L'UNRWA a aujourd'hui besoin qu'ils renouvellent cet engagement : « Nous sommes responsables pour le maintien du budget exactement tel qu'il était l'année dernière. Nous n'augmenterons en rien notre budget, mais en retour, on aimerait que tous les Etats qui ont augmenté leur contribution l'année dernière redonnent exactement la même chose à l'UNRWA pour permettre à tous les programmes de rester au même niveau que l'année dernière. »

Après la perte du soutien américain, le commissaire général de l'UNRWA jugeait que son agence faisait face à une menace existentielle. Ces derniers mois, elle a reçu un soutien politique fort face à la position américaine. Mais sur le plan financier, son avenir demeure incertain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.