Oman / Territoires palestiniens

Oman veut ouvrir une ambassade en Cisjordanie

Le sultan d'Oman, Qabus ibn Saïd, ici en janvier 2019.
Le sultan d'Oman, Qabus ibn Saïd, ici en janvier 2019. ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / POOL / AFP

Le sultanat d'Oman va ouvrir une ambassade dans les Territoires palestiniens. L'annonce a été faite ce mercredi 27 juin alors que le pays est de plus en plus présent dans le dossier israélo-palestinien.

Publicité

Le ministère omanais des Affaires étrangères a indiqué dans un communiqué qu'une mission se rendrait à Ramallah en Cisjordanie, siège de l'Autorité palestinienne, pour préparer l'ouverture de cette mission diplomatique.Avec cette représentation, Oman va devenir le cinquième pays arabe, mais le premier du Golfe, à ouvrir une ambassade dans ce territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans.

Ce geste de « soutien au peuple palestinien », comme le présente le ministère omanais des Affaires étrangères, est aussi l'occasion pour le sultanat de renforcer sa présence dans les Territoires palestiniens et possiblement de se poser en tant que médiateur avec les Israéliens, relève notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil.

Car Mascate est de plus en plus présent dans le dossier israélo-palestinien. En octobre dernier, le sultan , Qabus ibn Saïd a notamment reçu à tour de rôle le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu. Oman n'entretient pourtant pas de relation diplomatique avec Israël.

►À lire aussi: Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu à Oman, une visite rarissime

En tant que membre de la Ligue arabe, le sultanat n'est censé normaliser ses relations avec Israël qu'après la création d'un État palestinien. Mais Mascate ne fait plus mystère de ses liens avec les autorités israéliennes. Le sultanat a malgré tout moins une stratégie de blocs que certains de ses voisins, Arabie saoudite en tête.

La diplomatie omanaise n'est pas alignée sur celle des États-Unis. Oman a notamment boudé la conférence de Manama sur le processus de paix israélo-palestinien. Le sultanat cultive son indépendance, qualité essentielle pour un médiateur.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail