Accéder au contenu principal

Mahmoud Abbas menace de mettre fin aux accords de paix avec Israël

Le président palestinien lors d'une réunion de l'Autorité palestinienne à Ramallah le 25 juillet 2019.
Le président palestinien lors d'une réunion de l'Autorité palestinienne à Ramallah le 25 juillet 2019. REUTERS/Mohamad Torokman
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le président palestinien a déclaré jeudi 25 juillet qu’il ne respectera plus les accords passés avec l’État hébreu. Une annonce en réaction à la démolition controversée de 70 habitations palestiniennes à Sour Baher, dans le sud de Jérusalem, en début de semaine.

Publicité

Avec notre correspondante à Ramallah, Marine Vlahovic

C’est la première fois que Mahmoud Abbas s’exprime en personne et aussi précisément sur le sujet, mais rien n’assure que cette remise en cause des accords de paix soit suivie d’effets. Le président palestinien a annoncé la création d’un « comité chargé d’étudier la mise en œuvre de cette décision. » Des débuts timides, alors que face aux dégradations des relations avec l’État hébreu.

Des menaces similaires ont été brandies par le passé, sans jamais être appliquées. Cette menace de Mahmoud Abbas est donc à prendre avec précaution. Et pour cause, l’annulation des accords, surtout ceux d’Oslo, signerait l’arrêt de mort de l’Autorité palestinienne.

►À lire aussi : Destruction controversée d'habitations palestiniennes par Israël

Mahmoud Abbas joue en quelque sorte sa botte secrète. Objectif : faire pression, à tout prix sur Israël, en insistant notamment sur l’arrêt de la coordination sécuritaire. Un reliquat des accords d’Oslo qui est un gage de stabilité pour la région. Selon les sondages, près de 70 % des Palestiniens soutiennent la fin de cette coordination. Ils sont aussi près de 70 % à penser que leurs dirigeants ne passeront pas à l’acte.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.