Accéder au contenu principal
Israël

Israël: le président charge Benyamin Netanyahu de former un nouveau gouvernement

Le Premier ministre sortant Benyamin Netanyahu aux côté du président israélien, Reuven Rivlin le 25 septembre 2019 à Jérusalem.
Le Premier ministre sortant Benyamin Netanyahu aux côté du président israélien, Reuven Rivlin le 25 septembre 2019 à Jérusalem. REUTERS/Ronen Zvulun
Texte par : RFI Suivre
2 min

Après un peu plus de trois jours de consultations et de réflexion, le président israélien a tranché : il a chargé Benyamin Netanyahu de former le prochain gouvernement.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

Benyamin Netanyahu et Benny Gantz sont arrivés au coude-à-coude lors des élections législatives de la semaine dernière. Les deux revendiquaient le droit de former le gouvernement. Au bout du compte, le président a privilégié celui qui compte un peu plus de soutien au Parlement. Mais la mission de Benyamin Netanyahu s’annonce compliquée.

Sur le plan légal, Reuven Rivlin aurait pu attendre jusqu’à mercredi prochain pour désigner celui à qui il confie la tâche de former le gouvernement. L’attente semblait d’ailleurs une option étudiée par le président israélien alors que des négociations avaient commencé entre les deux candidats en vue de la formation d’un gouvernement d’union. Mais l’annonce de sa décision marque l’échec de ces négociations, analyse Tal Schneider, journaliste politique et diplomatique au quotidien Globes.

« La seule chose que les deux partis ont réussi à faire, c’était se mettre d’accord sur une formulation pour leurs communiqués de presse. Et dans l'entourage du président Rivlin, ils disaient qu’ils ne laisseraient pas les deux formations les utiliser pour pouvoir faire porter la responsabilité à l’autre partie », explique-t-il.

Netanyahu au pied du mur

Benyamin Netanyahu a franchi un obstacle de plus pour se maintenir au pouvoir. Mais sa tâche demeure très compliquée, estime Tal Schneider. « Il n’y a pas le moindre député au-delà de ses 55 soutiens qui veut entrer dans son gouvernement maintenant. Les acteurs politiques disent de regarder de plus près Avigdor Liberman. Mais je pense que l’une des raisons pour lesquelles Lieberman a initié ces deuxièmes élections, c’est qu’il ne veut pas rejoindre un gouvernement Netanyahu. »

En désignant Benyamin Netanyahu quelques heures seulement après avoir reçu les résultats officiels du scrutin, Reuven Rivlin le met au pied du mur. Le mandat n’est valable que 28 jours et Israël entre dans une période de fêtes religieuses qui vont ralentir le rythme des négociations.

À la suite de la décision du président Rivlin, Netanyahu a proposé à son rival Benny Gantz de le rejoindre dans un gouvernement d'union. L'ancien chef d'état-major a refusé, arguant qu'il ne pouvant pas entrer dans un gouvernement mené par un Premier ministre menacé d'inculpation.

► À lire aussi : Législatives en Israël: Netanyahu et Gantz à égalité

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.