Accéder au contenu principal
États-Unis / Turquie / Iran

Sanctions contre l'Iran: la banque publique turque Halkbank dans le viseur

Le siège de la Halkbank à Ankara.
Le siège de la Halkbank à Ankara. REUTERS/Umit Bektas
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La justice américaine accuse la banque publique turque Halkbank d’avoir contourné des sanctions contre l'Iran. Les faits se seraient déroulés entre 2012 et 2016. L'accusation risque d’envenimer un peu plus les tensions entre Washington et Ankara.

Publicité

Selon un communiqué du ministère américain de la Justice, Halkbank est poursuivie pour fraude, blanchiment d'argent et entraves aux sanctions américaines contre l'Iran. La banque turque, en contournant les sanctions, aurait permis à l’Iran de bénéficier de milliards de dollars de fonds en vendant des produits pétroliers et gaziers.

Selon le parquet américain, des millions de dollars de pots-de-vin ont également été distribués à certains responsables turcs du gouvernement, dans le cadre de ces opérations. Les mêmes accusations avaient valu, l'an dernier, 32 mois d'emprisonnement à Mehmet Hakan Atilla, ex-directeur adjoint de la Halkbank. La condamnation du tribunal new-yorkais avait alors été vivement critiquée par la Turquie.

Ces nouvelles accusations des procureurs américains contre Halkbank interviennent à un moment où les relations entre la Turquie et les États-Unis sont très tendues. Washington, qui s’oppose à l’offensive turque contre les Kurdes dans le nord-est de la Syrie, a déjà annoncé une série de sanctions contre Ankara. Le Congrès américain menace même de voter d’autres mesures punitives.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.