Irak

Irak: face à la coalition pro-Iran, le président Saleh menace de démissionner

Le président irakien Barham Saleh à Bagdad en janvier 2019 (image d'illustration).
Le président irakien Barham Saleh à Bagdad en janvier 2019 (image d'illustration). AHMAD AL-RUBAYE / AFP

Les manifestations continuent en Irak et la colère se concentre actuellement contre la nomination d’un candidat au poste de Premier ministre par le bloc pro-Iran. Le président Barham Saleh se range du côté des manifestants et menace de démissionner plutôt que de soutenir la proposition.

Publicité

Barham Saleh a fait valoir son devoir de protéger l’indépendance, la souveraineté et l’unité du pays. Le président irakien refuse donc le candidat Assad al-Aïdani, l’actuel gouverneur de la province de Bassorah où la population dénonce depuis plusieurs années la corruption des autorités.

Le président ne veut pas d'un candidat pro-Iran

Aujourd’hui, les différentes alliances politiques se disputent la responsabilité de choisir le prochain candidat au poste de Premier ministre. Cela devrait être la coalition la plus importante du Parlement selon la Constitution. Cette même coalition qui avait nominé Adel Abdul Mahdi il y a un an. Mais si dans l’état actuel de crise cette coalition est jugée non viable, la responsabilité revient au parti politique le plus important. C’est ce qu’a affirmé la Cour suprême fédérale cette semaine.

Ce parti est celui de Moqtada Sadr, mais il ne possède qu’un sixième des sièges au Parlement, pas assez pour amener au consensus. La coalition des différents partis pro-Iran affirme donc être plus légitime pour nominer un candidat au poste de Premier ministre.

►À lire aussi :Géopolitique, le débat - La contestation en Irak : le pouvoir a-t-il encore une légitimité ?

Quoi qu’il en soit, c’est au président qu’il revient ensuite de soumettre ce candidat au Parlement sans pour autant avoir le droit de le refuser. Barham Saleh s’est donc dit prêt à démissionner plutôt que de se trouver obligé à soutenir cette candidature.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail