Accéder au contenu principal

Israël: Benyamin Netanyahu accuse Benny Gantz de voler les élections

Benyamin Netanyahu (image d'illustration).
Benyamin Netanyahu (image d'illustration). GIL COHEN-MAGEN / AFP
Texte par : Michel Paul
2 mn

Cinq jours après les élections israéliennes, les troisièmes en moins d'un an, il n’y a toujours pas de solution en vue. Le Premier ministre israélien accuse la gauche de tenter de voler, à ses dires, les résultats. Benny Gantz son rival pense être en mesure de former un gouvernement.

Publicité

De notre correspondant à Jérusalem,

« J'ai remporté une brillante victoire et je n'irai nulle part », assure Benyamin Netanyahu qui indique qu’il compte bien rester à la tête de son parti le Likoud. Le Premier ministre israélien accuse son rival Benny Gantz et le chef de file du parti Israël Beteinou, Avigdor Lieberman, de tenter de lui voler la victoire par le biais de mensonges et aussi d'une « législation anti-démocratique ».

Lieberman a en effet indiqué qu’il apporterait son soutien à une loi visant à interdire la candidature au poste de Premier ministre de tout député mis en examen. En principe, le procès de Netanyahu pour corruption et abus de confiance doit débuter le 17 mars prochain.

De son côté Benny Gantz, le leader de Bleu-Blanc, met en garde le Premier ministre sortant contre l’incitation à la haine. Le peuple a décidé, proclame-t-il. C’est la fin de l’ère Netanyahu, ajoute-t-il. Benny Gantz affirme être prêt à former un gouvernement. Et il s’engage à tout faire pour éviter une quatrième consultation électorale.

Seule possibilité pour Gantz, de l’avis de tous les experts, c’est la mise sur pied d’un gouvernement minoritaire avec l’alliance travailliste Meretz et le soutien extérieur de Lieberman et des députés arabes. Un fait sans précédent dans l’histoire politique israélienne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.