Accéder au contenu principal

Coronavirus: les six États arabes du Golfe sont touchés aussi

Vue de Manama, la capitale du Bahreïn.
Vue de Manama, la capitale du Bahreïn. Getty Images/Jane Sweeney

Outre l‘Iran, les six États arabes du Golfe sont eux aussi touchés. Bahreïn a enregistré ce lundi son premier décès lié au virus. Près de 1 000 cas de contamination ont par ailleurs été recensés dans le Golfe.

Publicité

Avec notre correspondant à Dubaï,

Alors que le premier décès lié à la pandémie de coronavirus vient d'être enregistré dans les six États arabes du Golfe, près de 1 000 cas de contamination ont été rapportés par les autorités sanitaires. Dans ce contexte, des mesures sont prises notamment dans le domaine aérien pour contrer la propagation du virus.

Des mesures restrictives

C‘est le cas du Sultanat d‘Oman qui vient d‘annoncer l‘interdiction d‘entrer sur son territoire à tous les ressortissants étrangers. Cette mesure sera opérationnelle à partir du 17 mars mais ne s‘applique pas aux citoyens des pays du Conseil de coopération du Golfe. Ceux-ci seront toutefois placés en quarantaine par mesure préventive. Le Sultanat est jusqu‘à présent l‘État le moins touché dans le Golfe par la propagation du virus avec une vingtaine de cas recensés.

Des mesures restrictives ont également été adoptées au Qatar et à Bahreïn. Au Qatar, par exemple, l‘entrée de passagers en provenance de France est interdite. Bahreïn a par ailleurs annoncé une réduction du nombre de vols à destination du pays ainsi que la suspension des visas à l'arrivée. Cette décision sera opérationnelle à compter du 18 mars jusqu'à nouvel ordre. Le Qatar et Bahreïn sont les deux principaux foyers de contamination dans les pays du Golfe. Plus de 400 cas ont été annoncés au Qatar. Près de 200 à Bahreïn.

La majorité des ressortissants européens pourront en revanche voyager vers les Émirats arabes unis. Le pays qui comptabilise une centaine de cas positifs au Covid-19 a restreint l‘entrée sur son territoire à certains voyageurs venus notamment du reste de l‘Italie (hors Rome) ou encore du Liban. Il sera par exemple impossible pour eux d‘obtenir un visa d‘entrée, à l‘exception des détenteurs d‘un passeport diplomatique, à compter du 17 mars. Mais cette décision ne s‘applique pas aux voyageurs ayant obtenu leur visa avant cette date.

La suspension de tous les vols internationaux

Le Koweït et l‘Arabie saoudite sont parmi les États à avoir pris les mesures les plus drastiques. Une semaine avant, Koweït et Riyad ont annoncé la suspension de tous les vols internationaux. Une mesure effective depuis le vendredi 13 mars au Koweït, et ce, « jusqu’à nouvel ordre ». En Arabie saoudite, cette mesure est valable depuis le dimanche 15 mars et court pour deux semaines. Les deux pays ont annoncé respectivement une centaine de cas positifs au Covid-19.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.