Accéder au contenu principal

Coopération israélo-émirienne sur fond de lutte contre le coronavirus

Deux sociétés privées émiraties et deux entreprises israéliennes vont coopérer sur des projets médicaux de lutte contre le coronavirus.
Deux sociétés privées émiraties et deux entreprises israéliennes vont coopérer sur des projets médicaux de lutte contre le coronavirus. Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 min

La lutte contre le coronavirus renforce-t-elle un rapprochement entre Israël et les Émirats Arabes Unis ? Officiellement, les deux pays n’entretiennent pas de relations diplomatiques. Mais ces dernières semaines, les Émirats Arabes Unis ont envoyé des avions cargos à destination de Tel-Aviv pour livrer une aide humanitaire aux Palestiniens. Et désormais, une « coopération scientifique » entre des entreprises privées se met en place.

Publicité

De notre correspondant à Jérusalem,  Guilhem Delteil

L’accord concerne quatre compagnies : deux basées aux Émirats et deux en Israël. L’entente doit, selon le communiqué des Émirats, permettre de « développer la recherche et la technologie afin de combattre l’épidémie de Covid-19 ». 

L’annonce de cet accord avait tout d’abord été faite par le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, se félicitant de voir aboutir le travail de « plusieurs mois de contacts continus et intenses ». Pour Israël, chaque contact avec des pays arabes avec lesquels il n’entretient pas de relation diplomatique est un motif de satisfaction. Ils le sont encore plus alors que le gouvernement israélien se trouve sous une forte pression internationale pour renoncer à ses projets d’annexion d’une partie des Territoires palestiniens.

Les Émirats ont confirmé l’annonce quelques heures plus tard mais sans lui accorder l’importance voulue par Benyamin Netanyahu. L’officialisation de cet accord n’a pas été faite dans un communiqué conjoint des deux gouvernements mais par l’agence de presse officielle émirienne.

Abou Dhabi cherche à diminuer la portée de cette coopération inédite en la justifiant par le contexte sanitaire : « il est impératif de placer la protection de l'humanité au premier plan de l'action mondiale pour surmonter cette crise sans précédent », écrit l’agence WAM. Les modalités de l’accord n’ont pas été détaillées ; le nom des sociétés impliquées n’a même pas été dévoilé.

►À lire aussi : Aide humanitaire: l’Autorité palestinienne déplore un manque de coordination avec Abou Dhabi

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.