Accéder au contenu principal

Yémen: représailles massives de l’Arabie saoudite contre les Houthis

Un homme se tient sur les débris d'un bâtiment bombardé par la coalition arabe menée par Riyad, à Sanaa, le 2 juillet 2020.
Un homme se tient sur les débris d'un bâtiment bombardé par la coalition arabe menée par Riyad, à Sanaa, le 2 juillet 2020. REUTERS/Khaled Abdullah
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Un déluge de bombes s’abat sur le Yémen. L’Arabie saoudite annonce avoir lancé ces bombardements en représailles aux attaques menées par les rebelles houthis ces dernières semaines en territoire saoudien. Riyad est à la tête d’une coalition militaire de pays arabes. Officiellement cette alliance intervient à la demande des autorités yéménites, mais elle est également responsable du chaos humanitaire dans ce pays. 

Publicité

Les principaux fiefs houthis, Sanaa la capitale, et Saada, ville du nord du Yémen sont écrasées sous les bombes de l’aviation saoudienne. Sur leur chaine de télévision, Al Massirah, les rebelles houthis parlent de dizaines de raids aériens et de plusieurs victimes.

Dans cet affrontement qui dure depuis cinq ans, les deux camps se rendent coup pour coup. Cette opération militaire saoudienne, intervient en réponse aux agressions houthies, explique depuis Riyad, le colonel saoudien Turki al-Maliki porte-parole de la coalition arabe.

Les rebelles tirent régulièrement des missiles balistiques et lancent des drones armés en territoire saoudien. Le Royaume, les accuse d’ailleurs d’être soutenus par son grand ennemi régional : l’Iran.

Afin de couper les liens entre la République islamique et les Houthis, Riyad impose au Yémen un triple embargo : terrestre, maritime et aérien. Entre bombardements et blocus, la population est prise au piège. Selon les Nations unies, le pays subit la pire crise humanitaire au monde.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.