Accéder au contenu principal

Les réseaux sociaux égyptiens dénoncent le laxisme sur le harcèlement sexuel

Les dénonciations de l'agresseur en Égypte ont été faites notamment sur Instragram.
Les dénonciations de l'agresseur en Égypte ont été faites notamment sur Instragram. AFP/DENIS CHARLET
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’Égypte est le théâtre d’une levée de boucliers sans précèdent contre le harcèlement et les agressions sexuelles. Partie des réseaux sociaux, la vague de condamnations s’est transformée en tsunami qui n’a épargné personne sur son passage : les médias, la justice, la société et même la religion.

Publicité

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

L’affaire a démarré par le tweet d’une jeune fille dénonçant le harcèlement dont elle était victime de la part d’un étudiant « riche et puissant ». Un hashtag exposant nommément le harceleur est rapidement devenu la tendance dominante en Égypte. Des internautes ont accusé les autorités et les médias de laxisme parce que celui-ci était « apparenté à des membres des services de sécurité ».

Radio et télévisions ont fini par se saisir de l’affaire et le Conseil suprême de la femme (CNW) a formellement déposé une plainte devant le parquet qui a ouvert une enquête. Mais cela n’a pas suffit à calmer les réseaux sociaux, le seul vrai contre-pouvoir en Égypte. C’est toute la société, et ses mœurs conservatrices, qui est sous le feu roulant des tweets, posts et vidéos. Même les autorités religieuses islamiques sont critiquées.

Agressions sexuelles en série

Résultat, le harceleur a été arrêté et une enquête ouverte. De nouvelles dénonciations de victimes sont en train de pleuvoir. Des dizaines de femmes seraient concernées et il est notamment accusé de tentative d'agression sur une adolescente de 14 ans. Selon les témoignages, publiés depuis mercredi sur un compte Instagram, ces agressions ont eu lieu depuis au moins 2018.

Des rapports des Nations unies parus ces dernières années ont établi qu'une grande majorité des Égyptiennes ont été victimes de harcèlement. Malgré l'adoption en 2014 d'une loi le criminalisant, le harcèlement sexuel demeure un phénomène courant en Égypte.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.