Accéder au contenu principal

Coronavirus: face à l'épidémie, Rohani se refuse à mettre l'économie iranienne à l'arrêt

Le président iranien Hassan Rohani à Berne le 3 juillet 2020.
Le président iranien Hassan Rohani à Berne le 3 juillet 2020. Peter Klaunzer/Keystone via AP
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Avec 188 morts et quelque 2 400 nouvelles personnes contaminées en 24 heures, le président iranien Hassan Rohani a annoncé de nouvelles restrictions tout en affirmant que le pays ne pouvait supporter l'arrêt des activités économiques.

Publicité

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

« La solution la plus simple est d'arrêter toutes activités économiques, mais le lendemain les gens descendront dans la rue à cause de la faim et du chômage », a déclaré le président Rohani. « Aucun pays ne peut supporter l'arrêt des activités économiques à long terme », a ajouté le président iranien.

L'Iran est confronté aux sanctions américaines qui ont durement réduit l'économie du pays et les exportations pétrolières, réduisant fortement les moyens financiers du gouvernement.

Il y a quelques jours, le président iranien avait affirmé que l'Iran doit faire face au coronavirus et au virus des sanctions américaines. Malgré cette déclaration, le gouvernement a décidé d'interdire les activités sportives, les cérémonies de mariages, de deuil et tout rassemblement dans la capitale pour tenter de contrôler l'épidémie.

Mais d'autres responsables, notamment le président du conseil municipal de Téhéran ont demandé le confinement de la capitale pendant deux semaines pour arrêter la progression de l'épidémie. La moitié des 30 provinces du pays sont en situation rouge ou d'alerte.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.