En Irak, une visite surprise sur fond de crise économique et sanitaire pour Jean-Yves Le Drian

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, est le premier représentant occidental à se rendre en Irak depuis la formation de l'actuel gouvernement irakien.
Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, est le premier représentant occidental à se rendre en Irak depuis la formation de l'actuel gouvernement irakien. Bertrand GUAY / AFP

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian est en visite en Irak, à Bagdad. Aucun programme officiel n'a été annoncé côté français. Mais selon les autorités irakiennes, il devrait rencontrer ce jeudi le Premier ministre, Moustafa al-Kazimi, ainsi que le président de la République et le ministre des Finances.

Publicité

De notre correspondante à BagdadLucile Wassermann

C'est une visite surprise à Bagdad qui devrait se dérouler sur toute une journée où Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères, doit rencontrer une partie du jeune gouvernement irakien, fraîchement formé en mai dernier.

Les sujets à aborder sont nombreux, car depuis sa dernière visite en octobre 2019, le visage de l'Irak a significativement changé : le coronavirus a provoqué une situation sanitaire incontrôlable dans le pays, mais aussi à une crise économique dont on ne mesure pas encore toutes les conséquences.

Premier déplacement occidental

Lors de son dernier passage, il n'y avait pas eu non plus les longs mois de manifestations, qui ont causé la mort de centaines d'Irakiens et ont mené à la démission de l'ancien gouvernement. Enfin, il n'y avait pas eu, non plus, la frappe américaine contre Qassem Soleimani etAbu Mahdi al-Mouhandis à Bagdad, deux chefs de guerre dont la mort a redessiné la situation sécuritaire du pays.

Jean-Yves Le Drian devra donc aborder l'ensemble de ces sujets, nombreux, avec une priorité donnée à la situation économique, puisqu'il devrait rencontrer le ministre des Finances. Sa visite représente le premier déplacement occidental depuis la formation de l'actuel gouvernement irakien, dont les actions menées par le Premier ministre Moustafa al-Kazimi sont soutenues par la France.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail