Accéder au contenu principal
Reportage

Israël: les rassemblements anti-Netanyahu le long des routes prennent de l'ampleur

Des anti-Netanyahu manifestent sur l'autoroute entre Jérusalem et Tel Aviv, ce samedi 25 juillet.
Des anti-Netanyahu manifestent sur l'autoroute entre Jérusalem et Tel Aviv, ce samedi 25 juillet. Guilhem Delteil / RFI
Texte par : RFI Suivre
5 mn

En Israël, plus de 250 rassemblements étaient organisés ce samedi 25 juillet le long des principales routes pour réclamer la démission de Benyamin Netanyahu en raison des affaires de corruption pour lesquelles il est jugé et de sa gestion critiquée de la crise du coronavirus.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Abu Ghosh, Guilhem Delteil

Depuis plusieurs semaines désormais, des opposants à Benyamin Netanyahu se retrouvent le samedi en fin d'après-midi sur le pont chevauchant l'autoroute reliant Jérusalem à Tel Aviv.

Tamar Shamash, aujourd'hui retraitée, est l'une des fidèles de ce rassemblement. « Au départ nous étions une petite vingtaine il y a un mois et demi, là, maintenant je pense que nous devons être au moins cent et ça continue, explique-t-elle. Les gens viennent en famille vous voyez, pas seulement moi et mes petits enfants. Nous avons des drapeaux de l'État d'Israël parce que nous sommes patriotes, mais également des drapeaux noirs pour manifester notre mécontentement. »

À lire aussi : Israël: l'exécutif sous le feu des critiques pour sa gestion de l'épidémie de Covid-19

Avec ces rassemblements, plus modestes en taille mais répartis sur l'ensemble du territoire, les opposants espèrent se faire entendre dans tout le pays et pas seulement dans les principales villes et attirer de nouveaux protestataires.

C'est le cas de Galit, avocate, venue pour la première fois ce samedi 25 juillet. « C'est près de chez moi et je pense que cela a un impact, estime-t-elle. J'en suis sûre même. Je pense qu'on se trouve sur un axe de circulation important, cela a un effet sur les gens. »

« On gagnera par notre esprit et notre âme »

Alors que le week-end touche à sa fin, la circulation sur l'autoroute se densifie. De nombreuses voitures passent en klaxonnant, en geste de soutien aux manifestants. Mais même s'ils se félicitent d'un accueil aussi positif, ceux-ci reconnaissent que la bataille va être longue. La détermination est néanmoins là. Jusque dans les rangs des plus jeunes générations.

« On ne gagnera pas par la force, mais par notre esprit et notre âme », dit Amit, citant une célèbre chanson israélienne. Pour ce garçon de 12 ans, la victoire est au bout.

Comme plusieurs fois par semaine, des milliers de personnes se sont aussi rassemblées ce samedi devant la résidence officielle de Benyamin Netanyahu. Un autre rassemblement important a eu lieu à Tel Aviv.

À lire aussi : Israël: le mouvement de protestation contre Benyamin Netanyahu gagne du terrain

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.