Accéder au contenu principal

Syrie: trois attentats en quatre jours à Ras al-Aïn, à la frontière turque

Bombardement de l'armée turque sur la ville syrienne de Ras al-Ain contrôlée jusque-là par les milices kurdes, dans le nord-est du pays, le 9 octobre 2019. (Photo d'illustration)
Bombardement de l'armée turque sur la ville syrienne de Ras al-Ain contrôlée jusque-là par les milices kurdes, dans le nord-est du pays, le 9 octobre 2019. (Photo d'illustration) Delil SOULEIMAN / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au moins huit personnes dont six civils ont péri dimanche 26 juillet dans l'explosion d'une moto piégée dans la ville de Ras al-Aïn, dans le nord-est de la Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) et des médias proches de Damas. Dix-neuf personnes ont également été blessées dans cet attentat qui n’a pas été revendiqué.

Publicité

De notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Il s'agit de la troisième fois en quatre jours que la ville de Ras al-Aïn, frontalière de la Turquie, est frappée par un attentat. L'explosion du dimanche 26 juillet a eu lieu dans un marché aux légumes et a provoqué d’importants dégâts et un incendie. Samedi, quatre personnes avaient péri et dix autres avaient été blessées dans un attentat à la voiture piégée dans cette même ville.

Ras al-Aïn est la première localité prise par les forces turques et leurs supplétifs syriens lors de l’offensive lancée en octobre dernier contre les milices kurdes qui contrôlent le nord-est de la Syrie. Cette opération militaire avait permis à la Turquie d’occuper une bande de 120 kilomètres sur une profondeur de 30 kilomètres en territoire syrien.

Mais l’insécurité règne dans ces régions administrées par des groupes rebelles syriens proches d’Ankara. Attentats, assassinats, enlèvements et exactions sont monnaie courante. L’explosion de dimanche n’a pas été revendiquée. Ankara a cependant accusé les milices kurdes, liées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), d’être à l’origine de cet attentat.

► À lire aussi : Interrogation sur la prise de la ville kurde de Ras al-Aïn par l’armée turque

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.