Accéder au contenu principal

Les Émirats arabes unis et Israël établissent leur premier contact téléphonique direct

Les drapeaux d'Israël et des Emirats arabes unis flottant le long d'une route à Netanya, en Israël, le 16 août 2020.
Les drapeaux d'Israël et des Emirats arabes unis flottant le long d'une route à Netanya, en Israël, le 16 août 2020. Jack Guez/AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Israël, on continue de célébrer l’accord de normalisation avec les Émirats arabes unis. Côté émirati, le ministère des Communications a autorisé pour la première fois les appels téléphoniques directs avec Israël, ainsi que l'accès aux sites internet israéliens.

Publicité

Avec notre correspondant à Jerusalem, Michel Paul

Après l'annonce d'une normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis, place aux actes. Les liaisons téléphoniques directes faisant partie de cet accord, le ministre israélien des Affaires étrangères, Gabi Ashkenazi, a inauguré cette initiative lors d'une conversation avec son homologue émirati, Abdallah ben Zayed, dimanche 16 août.

Les deux responsables ont décidé conjointement d'établir un canal de communication directe entre eux, cela avant même la signature de l'accord de normalisation des relations entre l'État hébreu et les Émirats. Ils ont aussi prévu de se rencontrer prochainement.

► À lire aussi : Les pays arabes divisés face à l'accord entre Israël et les Émirats arabes unis

Netanyahou ne renonce pas à son idée d'annexer des parties de la Cisjordanie

Le ministre israélien des Communications, Yoaz Hendel, a salué la décision de l'État du Golfe : « C’est un petit pas, mais il est très important pour établir des liens diplomatiques, économiques et personnels. Et c’est une grande opportunité de faire la paix avec nos amis émiratis. »

Selon un sondage, près de 77% des Israéliens préfèrent la normalisation avec les Émirats arabes unis à l’annexion de parties de la Cisjordanie. Seules 16,5% des personnes interrogées auraient choisi la seconde option. Mais contrairement aux déclarations américaines, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a souligné lors du Conseil des ministres hebdomadaire que l’idée d’annexion était toujours à l’ordre du jour.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.