Le guide suprême des Frères musulmans, Mahmoud Ezzat, arrêté au Caire

Mahmoud Ezzat, en 2005.
Mahmoud Ezzat, en 2005. AFP PHOTO/KHALED DESOUKI

Le guide suprême en exercice de la confrérie des Frères musulmans Mahmoud Ezzat, 76 ans, a été arrêté ce vendredi 28 août à l’aube dans une banlieue résidentielle du Caire, a annoncé le ministère égyptien de l’Intérieur.

Publicité

Avec notre correspondant au CaireAlexandre Buccianti

Mahmoud Ezzat était vainement recherché depuis sept ans, et beaucoup étaient convaincus qu’il avait réussi à fuir l’Égypte pour se réfugier en Turquie ou au Qatar. Il a pourtant été appréhendé, ce vendredi, non loin du siège du ministère de l’Intérieur.

C’est le 30 août 2013, jour de l’arrestation de Mohamad Baddie, le huitième guide suprême de la confrérie, que Mahmoud Ezzat est devenu, de facto, le chef des Frères musulmans en Égypte et à l’étranger.

Selon un consensus de la confrérie, les prérogatives d’un leader emprisonné passent automatiquement à son adjoint.

Réfugié un temps à Gaza

Des sources proches du ministère de l’Intérieur indiquent qu'Ezzat s'était réfugié à Gaza avant de revenir en Égypte pour mieux gérer la confrérie.

Mahmoud Ezzat est un disciple de Sayed Qotb, le théoricien de la prise du pouvoir par la force du jihad. Il était considéré comme le « faucon » du bureau de guidance. Jugé par contumace, il avait été condamné à mort à deux reprises pour intelligence avec l’étranger et une dizaine d’attentats terroristes.

Les experts de la police fouillent actuellement les ordinateurs et téléphones portables du leader arrêté pour trouver des informations permettant un grand coup de filet dans les milieux des Frères musulmans.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail