Accéder au contenu principal

Turquie: des dizaines de membres du parti pro-kurde HDP arrêtés

Le parquet d’Ankara a émis ce 25 septembre 2020 des mandats d’arrêt contre 82 personnes, dont de nombreux membres du principal parti pro-kurde, le HDP.
Le parquet d’Ankara a émis ce 25 septembre 2020 des mandats d’arrêt contre 82 personnes, dont de nombreux membres du principal parti pro-kurde, le HDP. AP Photo/Emrah Gurel
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le parquet d’Ankara a émis ce vendredi matin 25 septembre des mandats d’arrêt contre 82 personnes, dont de nombreux membres du principal parti pro-kurde, le HDP, deuxième force d'opposition au Parlement. Les faits qui leur sont reprochés remontent à l’automne 2014, à l’époque où des manifestations de soutien à la ville syrienne de Kobané avaient éclaté en Turquie. Le HDP dénonce des arrestations politiques.

Publicité

Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

Dès les premières heures du jour, des policiers ont frappé aux portes de 82 personnes dans sept provinces de Turquie. Le coup de filet vise principalement des membres du Parti démocratique des peuples, le HDP, dont le maire de la ville de Kars, dans l’est du pays, et d’anciens députés ou cadres dirigeants du principal parti pro-kurde. Leur point commun : ils étaient tous en poste début octobre 2014, quand des manifestations avaient éclaté en soutien à la ville kurde syrienne de Kobané, assiégée à l’époque par le groupe État islamique.

Les protestations avaient dégénéré en affrontements violents avec les forces de sécurité mais aussi entre groupes politiques rivaux. Selon le bilan officiel, 37 personnes avaient été tuées. Le parquet d’Ankara, qui coordonne l’enquête, accuse notamment les suspects d’avoir « appelé à de nombreuses reprises le peuple à descendre dans la rue dans le but de mener des actions terroristes ».

Dénonçant ce coup de filet mené six ans après les faits, des responsables du HDP ont fustigé une opération « politique » visant, selon eux, à affaiblir davantage leur parti, dont des milliers de membres ont déjà été arrêtés ces dernières années. Parmi eux, l’ancien codirigeant du HDP, Selahattin Demirtas, incarcéré depuis quatre ans.

À lire: Turquie: la répression se poursuit contre le HDP, le principal parti pro-kurde

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.